Accueil > Tableaux de bord > Tableaux de bord 763 après France-Allemagne (1-2)

télécharger l'article au format PDF

Tableaux de bord 763 après France-Allemagne (1-2)

Publié le 7 février 2013, mis à jour le 16 mars 2013

Un précédent qui remonte à 1935, une deuxième défaite d’affilée au SdF, un but de Valbuena, les tableaux de bord sont de retour et ils ne sont pas contents.

Lire aussi L’arroseur arrosé

Une défaite qui fait mal

Perdre un match amical, fût-ce à domicile, n’a rien de dramatique. Pourtant, cette défaite contre l’Allemagne est douloureuse pour au moins trois raisons. C’est la première fois depuis août 1987 que les Bleus s’inclinent contre leurs voisins. C’est aussi la première fois que l’Allemagne l’emporte en France depuis mars 1935, c’est-à-dire avant le Front populaire. Enfin, c’est la deuxième défaite consécutive à domicile (après le Japon en octobre), ce qui fait désordre, d’autant que c’est une première au Stade de France. Si les Bleus avaient perdu deux fois successivement sur leurs terres en 2010 (Chine à la Réunion et Biélorussie au Stade de France), c’était à trois mois d’intervalle et il y avait eu quatre matches (dont trois perdus) entre les deux. La dernière double défaite à domicile pour deux matches consécutifs remonte à l’automne 1993, et là, c’était deux rencontres qualificatives pour la coupe du monde (Israël et Bulgarie).

JPEG - 83.2 ko
Cabaye, Lloris, Cissoko, Koscielny, Benzema, Matuidi ; Evra, Ribéry, Sakho, Valbuena et Sagna.

Classement des joueurs

Franck Ribéry se rapproche de Florent Malouda, qu’il pourrait rejoindre d’ici la fin de l’année. Karim Benzema sortira Patrick Battiston du top 30 en mars prochain tandis que Patrice Evra s’apprête à rejoindre Dominique Rocheteau et Sidney Govou. Hugo Lloris est entré dans le top 50 devant Jean-Jacques Marcel, Georges Bereta et Bernard Lama, qu’il rejoint sur le podium du classement des gardiens.

Joueur Sel G N P Buts
18 Franck Ribéry 71 36 20 15 11
31 Karim Benzema 55 29 15 11 15
41 Patrice Evra 48 23 17 8 0
49 Hugo Lloris 44 20 15 9 0
77 Bakary Sagna 33 16 9 8 0
101 Adil Rami 25 14 6 5 1
119 Jérémy Ménez 22 11 5 6 2
138 Yohan Cabaye 20 11 6 3 1
148 Mathieu Valbuena 19 11 3 5 4
189 Olivier Giroud 15 8 3 4 2
222 Mamadou Sakho 12 5 5 2 0
257 Blaise Matuidi 10 5 3 2 0
292 Laurent Koscielny 8 4 1 3 0
317 Moussa Sissoko 7 3 1 3 0
385 Etienne Capoue 5 2 1 2 1
Voir le classement complet des joueurs

Classement des buteurs

Toujours rien pour Karim Benzema, à la diète depuis dix matches maintenant. Mathieu Valbuena a lui marqué son quatrième but en sélection, le deuxième d’affilée après celui inscrit à Parme.

Joueur Buts Sel buts/
match
21 Karim Benzema 0  15 55 0,27
30 Franck Ribéry 0  11 71 0,15
81 Mathieu Valbuena +1 4 19 0,21
162 Olivier Giroud 0 2 15 0,13
169 Jérémy Ménez 0 2 22 0,09
227 Etienne Capoue 0 1 5 0,20
296 Yohan Cabaye 0 1 20 0,05
304 Adil Rami 0  1 25 0,04
Voir le classement complet des buteurs

Le sélectionomètre

C’est confirmé, Deschamps n’aime pas les matches amicaux. C’est le quatrième qu’il dirige, et le seul qu’il a gagné était à l’extérieur, en Italie. A domicile, son bilan est franchement mauvais, avec un nul (Uruguay) et deux défaites (Japon et Allemagne). Avant lui, Blanc, Houllier, Platini et Michel comptaient également deux défaites après sept matches. Mais aucun de ceux-là n’avaient perdu deux fois à domicile.

PNG - 40.5 ko

Le principe du sélectionomètre est simple : un symbole bleu représente une victoire, un gris un nul, un rouge une défaite. Les carrés représentent les matches à domicile, les ronds ceux à l’extérieur. Et les grands représentent les matches en compétition, les petits les matches amicaux.

Parc des Princes, Stade de France, c’est kif-kif

En comptant France-Allemagne, les Bleus ont disputé 70 matches au Stade de France depuis son inauguration en janvier 1998. Ils comptent 42 victoires, 19 matches nuls et 9 défaites.

Au Parc des Princes, entre 1972 et 2007 (mais le tout dernier match, France-Ecosse, faisait suite à dix années hors du Parc, donc la période réelle est plutôt 1972-1997) ont joué 75 fois pour 47 victoires, 17 nuls et 11 défaites.

JPEG - 65.6 ko

Si on distingue maintenant les rencontres amicales et les matches de compétition, les résultats sont étonnants : 39 amicaux au Stade de France, 21 victoires, 11 nuls et 7 défaites. L’Allemagne rejoint donc la Belgique (2002), la République tchèque (2003), la Slovaquie (2006), l’Argentine (2007), l’Espagne (2010), le Japon (2012). Et 38 amicaux au Parc, 22 victoires, 10 nuls et 6 défaites (Portugal 1973, Argentine 1974, Brésil 1981, Pérou 1982, Pologne 1982 et Brésil 1992). Soit, à un match près, exactement les mêmes chiffres !

En compétition, les performances sont un tout petit peu meilleures à Saint-Denis qu’à la porte d’Auteuil, mais il faut presque un microscope pour distinguer les nuances : 31 matches, 21 victoires, 8 nuls et 2 défaites (contre la Russie en 1999 et la Biélorussie en 2010) pour le premier, 37 matches, 27 victoires, 7 nuls et 5 défaites (URSS 1986, RDA 1987, Israël et Bulgarie 1993 et Ecosse 2007).

JPEG - 54.1 ko

Débuter contre l’Allemagne

Romain Allessandrini n’a finalement pas fait ses débuts mercredi. Ils restent donc vingt-sept à avoir débuté en Bleu lors d’un France-Allemagne (ou d’un France-RFA entre 1945 et 1990). Comme on le voit sur le graphique ci-dessous, plus de la moitié d’entre eux comptent moins de dix sélections, et seulement six en ont plus de trente : il s’agit de Patrick Battiston (56), Raymond Kopa et Eric Cantona (45), Mickaël Silvestre (40), Armand Penverne (39) et Bruno Martini (31). A l’inverse, ils ne sont que deux à n’avoir jamais été rappelés après une première sélection : Dario Grava en 1973 et Morgan Amalfitano en 2012.
On notera en passant qu’en 1952 et en 1977, pas moins de cinq nouveaux Bleus ont été lancés contre l’Allemagne par Gaston Barreau et par Michel Hidalgo.

PNG - 52.6 ko

Les articles liés

2 Messages

  • Tableaux de bord 763 après France-Allemagne Le 7 février 2013 à 22:42 , par Matthieu

    C’est pour faire mon casse pied, mais le tableau des sélectionnes donne 40 sélections a Silvestre et pas 58

    sinon, a part le résultat du match, c’est toujours super intéressant

    Matthieu

    • Tableaux de bord 763 après France-Allemagne Le 8 février 2013 à 13:27 , par Bruno Colombari

      Bien vu, Matthieu, merci beaucoup.

      J’ai confondu le classement (58e) et le nombre de sélections (40). Je rectifie le graphique dès que j’ai le temps.



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 4