Tableaux de bord 758 après Finlande-France (0-1)

Publié le 8 septembre 2012, mis à jour le 16 mars 2013

Les débuts en compétition de Didier Deschamps, le premier but en bleu d’Abou Diaby, Hugo Lloris cinquième gardien évoluant à l’étranger : stats utiles et futiles au lendemain d’Helsinki.

Voir aussi Le minimum syndical

Diaby, 317e buteur

En marquant fort joliment le but victorieux à Helsinki, Abou Diaby est donc entré dans le classement des buteurs, qui sont désormais 317. Karim Benzema reste pour sa part sur sept matches sans but.

Buteur Buts Sel buts/
match
21 Karim Benzema 15 51 0,29
35 Franck Ribéry 10 66 0,15
159 Mathieu Valbuena 2 14 0,14
165 Jérémy Ménez 2 17 0,12
142 Bafétimbi Gomis 2 8 0,25
285 Abou Diaby +1 1 16 0,06
289 Yohan Cabaye 1 17 0,06
295 Anthony Réveillère 1 19 0,05
Voir le classement complet des buteurs

JPEG - 45.3 ko
 

Evra dans le top 50

Ça ne semblait guère probable après son Euro décevant, mais Patrice Evra est toujours là, et il compte désormais 44 sélections, ce qui lui donne un ticket d’entrée dans le top 50 du classement des joueurs. Il rejoint Bernard Lama, Georges Bereta et Jean-Jacques Marcel. Un peu pus bas, Anthony Réveillère s’approche de sa vingtième sélection, neuf ans après ses débuts internationaux. Il n’a fallu que deux ans à Cabaye et Ménez pour arriver (bientôt) au même total.

Joueur Sel G N P Buts
21 Franck Ribéry 66 34 19 13 10
36 Karim Benzema 51 28 14 9 15
48 Patrice Evra 44 21 16 7 0
60 Hugo Lloris 39 18 14 7 0
145 Anthony Réveillère 19 11 6 2 1
156 Yohan Cabaye 17 10 5 2 1
157 Jérémy Ménez 17 9 4 4 2
177 Abou Diaby 16 9 3 4 1
198 Mathieu Valbuena 14 9 2 3 2
289 Bafétimbi Gomis 8 4 3 1 2
290 Rio Mavuba 8 5 3 0 0
314 Mamadou Sakho 7 3 4 0 0
382 Blaise Matuidi 5 3 2 0 0
538 Mapou Yanga-Mbiwa 2 1 1 0 0
Voir le classement complet des joueurs


 

Yanga Mbiwa/Sakho, une charnière dernière génération

Le Parisien a 22 ans et 7 mois, le Montpelliérain 23 ans et 4 mois. Et ils viennent de passer 180 minutes côte à côte dans l’axe de la défense tricolore. Exit donc la charnière Chippendale Mexès-Rami. En attendant l’éventuel retour en forme de Laurent Koscielny, Didier Deschamps semble avoir en main une solution défensive intéressante, même s’il faudrait voir le duo à l’œuvre contre une ligne d’attaque conséquente. Mais pour ça il faudra attendre octobre et le déplacement en Espagne.

JPEG - 31.2 ko

Débuter un match de compétition (même contre la Finlande) avec une charnière centrale totalisant sept sélections, il fallait oser. Quand il a associé Rami et Mexès face à la Biélorussie en septembre 2010 (0-1), Laurent Blanc a fait aussi un pari audacieux, mais ses joueurs cumulaient 15 capes, et étaient plus expérimentés (28 ans pour Mexès, 24 pour Rami).

JPEG - 33.2 ko

En septembre 2004 contre Israël (0-0), Raymond Domenech avait aligné pour la première fois ensemble Gaël Givet et Sébastien Squillaci. Les deux monégasques n’avaient qu’une sélection chacun (mais le premier avait remplacé le second). Ils étaient toutefois un peu plus âgés que le duo actuel (22 ans et 11 mois pour Givet et Sébastien Squillaci 24 ans et un mois pour Squillaci). Et ils jouaient ensemble en club.

Lire aussi l’histoire des quatre plus grandes charnières centrales de l’histoire des Bleus : Du jeu dans les charnières

Les vrais débuts d’un nouveau sélectionneur

Didier Deschamps a dirigé à Helsinki sont premier match de compétition en tant que sélectionneur. C’est l’occasion de regarder les performances de ses prédécesseurs depuis 1976, et de voir combien de matches amicaux ils avaient disposé avant leurs débuts en compétition. [1]

PNG - 59.7 ko

Si le bilan est en équilibre (3 victoires, 3 défaites et 4 nuls), il faut noter que les Bleus ont joué huit fois sur dix à l’extérieur. Seuls Hidalgo et Jacquet, nommés une année où les Bleus n’étaient pas qualifiés pour une phase finale, ont eu six mois de préparation et cinq amicaux. Mais ils n’ont pas gagné leur premier match de compétition, contrairement à Henri Michel et Jacques Santini, il est vrai contre des adversaires très faibles (Luxembourg et Chypre). Michel Platini, qui a commencé directement par un match piège à Belgrade, l’a perdu, tout comme Laurent Blanc qui avait certes eu un amical au préalable, mais un amical tronqué par la nécessité de renouveler complètement la liste des joueurs.

Les gardiens français jouant à l’étranger

Hugo Lloris a donc été transféré à Tottenham. Avant lui, quatre gardiens ont joué en équipe de France pendant un séjour dans un club étranger, pour un total de trente matches joués : Bernard Lama à West Ham en 1998 (2 matches nuls), Fabien Barthez à Manchester United entre 2000 et 2003 (20 victoires, 3 nuls, 2 défaites), Richard Dutruel à Barcelone en 2000 (1 match nul) et Sébastien Frey à la Fiorentina en 2007-2008 (1 victoire, 1 nul).

JPEG - 65.8 ko

[1Nous prenons en compte ici les matches non officiels disputés contre des clubs au profit de l’UNFP, face à Mönchengladbach en août 1976 et l’Inter de Milan en septembre 1984.

A paraître

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité