Au bout de combien de temps les gardiens encaissent-ils leur premier but en Bleu ?

Publié le 5 décembre 2023 - Matthieu Delahais

Brice Samba a concédé ses deux premiers buts en Bleu face à la Grèce lors de sa deuxième sélection. Le portier lensois aura préservé avec succès sa cage en équipe de France pendant 145 minutes, loin des 693 minutes de Mickaël Landreau.

5 minutes de lecture

Quatre-vingts gardiens ont défendu les cages de l’équipe de France depuis 1904. Seuls six d’entre eux n’ont concédé aucun but. Il s’agit de Jean-Pierre Kress, Stéphane Porato, Yves Chauveau, Cédric Carrasso, Benoît Costil et Richard Dutruel qui ont tous joué une seule fois sous le maillot bleu (seulement 33 minutes pour le dernier cité entré en cours de jeu face au Cameroun en 2000). Parmi les 74 gardiens restants, 55 ont concédé un but dès leur premier match, onze ont cédé à leur deuxième rencontre, mais six (Jean-Luc Ettori au bout de 136 minutes (il n’a joué qu’une mi-temps lors de sa première sélection), Bernard Lama 194 minutes, Marcel Aubour 196 minutes, Jean-Paul Bertrand-Demanes 213 minutes, Ulrich Ramé 258 minutes et Dominique Baratelli 261 minutes) ont réussi deux cleans-sheets avant d’être trompé par un adversaire lors de leur troisième cape.

Hugo Lloris ne s’est incliné pour la fois que lors de son quatrième match (après 325 minutes, un but contre son camp de Julien Escudé pour le compte de la Roumanie en 2009) et Mickaël Landreau a tenu jusqu’à sa huitième rencontre avant d’être battu (693 minutes [1], le fameux but de McFadden avec l’Ecosse en 2007).

Bats et Maignan battus dans leurs vingt premières minutes

Parmi les gardiens battus dès leur première sélection, 27 se sont inclinés dans leur premier quart d’heure, dont Mike Maignan (8 minutes après son entrée en jeu contre l’Ukraine en 2000) ou Albert Rust (11e minute dans le match pour la troisième place face à la Belgique lors de la Coupe du monde 1986). Huit autres portiers n’ont pas réussi à tenir au-delà de la demi-heure. C’est le cas notamment le cas de Joël Bats (premier but concédé à la 20e minute), battu à trois reprises pour sa première sélection face au Danemark en 1983.

On compte encore huit autres gardiens vaincus avant le retour aux vestiaires pour leur première, dont Antonin Lozès battu une minute avant la pause contre le Portugal en 1930. Douze gardiens ont été trompés lors de leur première deuxième mi-temps dont Stéphane Ruffier (Norvège 2010, 51e minute), Grégory Coupet (Australie 2001, 60e minute) et Lionel Charbonnier (Italie 1997, 61e minute) pour ne parler que des Bleus les plus récents. Bruno Martini a pour sa part concédé son premier but au bout de 84 minutes, à la 79e contre la Norvège en octobre 1987, mais il avait remplacé Joël Bats, blessé, à cinq minutes de la fin du match lors de sa première sélection face à la RFA en août.

Ce sont les Belges qui ont battu le plus souvent les gardiens français pour la première fois (13). Les Italiens (7), Anglais (6), Néerlandais et Portugais (5 fois chacun) ont souvent aussi été les premiers à faire souffrir les portiers néophytes des Bleus. On note aussi que les Luxembourgeois par deux fois ont inscrit le premier but concédé par gardiens français (Pierre Chayriguès en 1911 puis Jean Loubière en 1914). Trois sélections non européennes ont aussi eu ce plaisir. Il s’agit du Brésil (en 1963 avec Georges Carnus dans les buts et trois réalisations de Pelé), de l’Afrique du Sud (1997, Lionel Létizi) et l’Australie (2001, Grégory Coupet) auxquelles on peut ajouter la sélection de la FIFA (2000, Ulrich Ramé).

Charles Berthelot, invaincu pendant... une minute

Rares sont ceux qui connaissent Charles Berthelot, gardien du Stade rennais UC dans la première moitié des années 1920. Il a porté le maillot de la sélection à une seule reprise, face aux Pays-Bas pour une large défaite 8-1. Le malheureux dernier rempart des Bleus a concédé son premier but dès la première minute selon les données disponibles sur les sites de la FFF et de la KNVB. Berthelot est donc le gardien français à avoir été battu le plus rapidement dans l’histoire de l’équipe de France.

L’Auto du 3 avril n’est pas tendre avec lui et le décrit comme « franchement mauvais, il manque de sûreté, il lâcha maintes fois le ballon, et a encore beaucoup à apprendre pour savoir se placer. » Ce but historique est également décrit comme suit : « Au bout de 2 minutes, l’ailier droit « orange » shoote, Berthelot manque la balle qui est reprise par l’inter-gauche qui loge la balle dans les filets. » Première ou deuxième minute, cette réalisation de Wim Roetert reste la plus précoce dans la carrière d’un portier français. Le deuxième est Raymond Frémont qui ne s’est incliné qu’à la troisième minute d’une rencontre contre la Belgique en 1937. Suivent ensuite à la quatrième minute Jean Loubière (Luxembourg 1914) (3), Alex Thépot (Angleterre 1927), René Llense (Italie 1935) et Bruno Martini (FRA 1987).

Zacharie Baton tient dix minutes face aux Anglais en 1906, puis encaisse quinze buts

Encaisser un but lors de sa première sélection n’est pas chose agréable. En encaisser plusieurs est pire. Et pour certains, les débuts ont été particulièrement compliqués. Zacharie Baton, même s’il a tenu jusqu’à la 15e minute, en a pris quinze face aux Anglais en 1906 et André Renaux seulement 12, toujours contre les Anglais en 1908, mais a cédé dès la 9e minute. Fernand Desrousseaux (9 buts concédés face au Danemark en 1909, premier but encaissé à 10e minute), Maurice Cottenet (9 buts, Italie 1920, 7e minute), Charles Berthelot (8 buts, Pays-Bas, 1923, 1ère minute), Georges Crozier (7 buts, Belgique 1905, 15e) et Alex Thépot (6 buts, Angleterre 1927, 4e minute) ont également connu une première difficile.

Avec deux particularités pour ces derniers : lors du Belgique-France de 1905, Georges Crozier doit quitter le terrain à la 65e minute pour prendre le train et rejoindre sa caserne. Il est remplacé par Fernand Canelle qui concède trois buts, dont un cinq minutes après avoir suppléé son partenaire. Alexis Thépot se blesse pour sa part lors du match face au Mexique lors de la Coupe du monde 1930. Il remplacé dans les buts par Augustin Chantrel à la 26e minute. Ce dernier encaisse un but à la 70e, 44 minutes après ses débuts comme gardien de but. Les deux « faux » gardiens des Bleus comptent donc trois et un but encaissés, 5 et 44 minutes après avoir remplacé les titulaires du poste.

  • [ La colonne buts indique le total de buts encaissé par gardien. mn 1er but indique le nombre de minutes écoulées entre le début de la première sélection et le premier but encaissé.
gardienbutsmatch 1er butmn 1er butbuts 1er matchadv. 1er but
Mickaël Landreau 3 0 693 8 Ecosse
Hugo Lloris 120 0 325 4 Roumanie
Dominique Baratelli 17 0 261 3 URSS
Ulrich Ramé 9 0 258 3 FIFA
Jean-Paul Bertrand-Demanes 11 0 213 3 Tchécoslovaquie
Marcel Aubour 27 0 196 3 Belgique
Bernard Lama 31 0 194 3 Suède
Philippe Bergeroo 1 0 175 2 URSS
Alphonse Areola  3 0 166 2 Pays-Bas
Pierre Bernard 32 0 148 2 Belgique
Brice Samba 2 0 146 2 Grèce
Fabien Barthez 48 0 142 2 Roumanie
Jean-Luc Ettori 13 0 136 3 Angleterre
Gilles Rousset 2 0 135 2 Angleterre
René Charrier 1 0 111 2 Portugal
André Rey 8 0 101 2 République d’Irlande
Steve Mandanda 33 0 96 2 Suède
Claude Abbes 17 0 93 2 Angleterre
Jean Castaneda 9 1 86 1 Espagne
Bruno Martini 28 1 84 2 Norvège
Alfred Dambach 1 1 83 1 Belgique
Rodolphe Hiden 2 2 83 1 Portugal
Stéphane Dakowski 5 1 78 1 Ecosse
Robert Défossé 18 4 66 1 Autriche
Dominique Colonna 23 1 64 1 Islande
Lionel Charbonnier 2 2 61 1 Italie
Grégory Coupet 19 1 60 1 Australie
Jean Taillandier 5 2 58 1 Tchécoslovaquie
Stéphane Ruffier 2 2 51 1 Norvège
Bruno Ferrero 2 2 47 1 Italie
Albert Parsys 8 2 46 1 Italie
Antonin Lozès 11 2 44 1 Portugal
André Tassin 15 2 43 1 Italie
Dominique Dropsy 16 1 42 1 Hongrie
Lionel Letizi 5 1 40 1 Afrique du Sud
Abderrahman Ibrir 9 1 36 1 Yougoslavie
Émile Friess 5 1 35 1 Belgique
Maurice Beaudier 7 2 35 1 Irlande amateur
Marcel Domingo 3 3 31 1 Italie
Georges Carnus 54 3 30 1 Brésil
Louis Tessier 36 5 30 1 Belgique
Daniel Eon 8 3 26 1 URSS
Pierrick Hiard 2 2 24 1 Belgique
Maurice Tilliette 21 4 22 1 Pays-Bas
Joël Bats 37 3 20 1 Danemark
Julien Darui 41 2 17 1 Hongrie
César Ruminski 9 1 16 1 RFA
François Remetter 33 1 15 1 Suède
Pierre Chayriguès 50 1 15 1 Luxembourg
Georges Crozier 9 7 15 1 Belgique
Zacharie Baton 19 15 15 1 Angleterre
Georges Lamia 13 1 14 1 Portugal
Sébastien Frey 2 2 14 1 Ukraine
Laurent Di Lorto 21 3 14 1 Tchécoslovaquie
Raoul Chaisaz 3 1 13 1 Yougoslavie
Albert Rust 2 2 11 1 Belgique
Henri Beau 20 3 10 1 Hongrie
Jacques Dhur 4 4 10 1 Portugal
Fernand Desrousseaux 9 9 10 1 Danemark
André Renaux 12 12 9 1 Angleterre
Mike Maignan 7 1 8 1 Ukraine
Jean-Pierre Tempet 3 1 8 1 Pays-Bas
Louis Bournonville 1 1 7 1 Suisse
Maurice Guichard 3 3 7 1 Belgique
Maurice Cottenet 69 9 7 1 Italie
René Vignal 38 4 6 1 Pays-Bas
Charles Allé 4 4 6 1 Belgique
Paul Sinibaldi 4 4 6 1 Belgique
Laurent Henric 11 3 5 1 Belgique
René Llense 20 2 4 1 Italie
Jean Loubière 5 5 4 1 Luxembourg
Alex Thépot 76 6 4 1 Angleterre
Raymond Frémont 2 2 3 1 Belgique
Charles Berthelot 8 8 1 1 Pays-Bas

[1Le record absolu d’invincibilité est détenu par Bernard Lama, qui n’a pas eu à aller chercher le ballon au fond de ses filets pendant 800 minutes entre 1994 et 1995.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.