Tableaux de bord 895 après Argentine-France

Publié le 19 décembre 2022 - Bruno Colombari - 2

Les Bleus déjà été menés 0-2 à la mi-temps en Coupe du monde, Mbappé buteur le plus tardif, encore une séance de tirs au but perdue, le troisième 3-3 en compétition, Lloris gardien le plus capé en Coupe du monde : les tableaux de bord ont droit à la médaille d’argent.

6 minutes de lecture
PNG - 5.3 kio

Menés 0-2 à la mi-temps en Coupe du monde : quels précédents ?

C’est rarissime pour l’équipe de France : ce n’est arrivé qu’une fois en juin 2010 contre l’Afrique du Sud à Bloemfontein. Les Bafana Bafana avaient fait un écart face à des Français réduits à dix après l’expulsion de Yoann Gourcuff. Le match s’était terminé à 1-2, avec un but de Malouda en deuxième période.

En phase finale d’une compétition internationale, c’est arrivé une autre fois face à la Belgique en demi-finale de Ligue des Nations : menés 0-2 à la mi-temps sur des buts de Carrasco et Lukaku, les Bleus reviennent dans de bien meilleures dispositions et renversent la table, le score et tout le reste. Contre l’Argentine, le scénario a bien failli se renouveler puisque Randal Kolo Muani a eu une balle de 4-3 à la 120e+3, mais Emiliano Martinez a remporté le duel.

Jamais une équipe ayant marqué trois buts en finale de Coupe du monde n’avait été battue, même si statistiquement, le match Argentine-France est un nul. Et la seul équipe menée 0-2 en finale mondiale à l’avoir gagnée est la RFA contre la Hongrie en 1954 (3-2).

JPEG - 14.9 kio

Deux penalties pour les Bleus dans le même match

En 895 rencontres disputées depuis 1904, ce n’est que la deuxième fois que l’équipe de France bénéficie de deux pénalties dans le même match. Le seul précédent remonte à octobre 1980, lors de Chypre-France, où Jean-François Larios avait tiré (et converti) deux penalties à la 40e et à la 76e minute. Les Bleus s’étaient imposés 7-0.

Kylian Mbappé a marqué les deux, le premier à la 80e et le deuxième à la 118e, qui est le but français le plus tardif de l’histoire (le précédent était un autre pénalty, marqué par Zidane contre le Portugal à l’Euro 2000). Mbappé en est à cinq penalties réussis avec les Bleus, auquel il faut ajouter un manqué contre le Kazakhstan en mars 2021. C’est le cinquième spécialiste du genre derrière Antoine Griezmann (8/11), Raymond Kopa (6/6) et Zinédine Zidane (6/7), à égalité avec Youri Djorkaeff (5/5) et Jean-Pierre Papin (5/8).

Lire l’article Penalty pour la France ! Brève histoire des onze mètres

Encore une séance de tirs au but perdue

C’est vraiment un exercice compliqué pour les Bleus : sur dix séances de tirs au but disputées, ils n’en ont gagné que quatre. Mettons de côté les deux, anecdotiques, qui ont eu lieu lors des tournois amicaux Hassan II au Maroc (une perdue contre le Maroc, une remportée face au Japon) et regardons les huit jouées en compétition. L’équipe de France en a remporté trois, toutes en quart de finale : devant le Brésil en 1986, face aux Pays-Bas en 1996 et contre l’Italie en 1998. Elle en a perdu cinq : contre la RFA en 1982, devant la République tchèque en 1996 (toutes deux en demi-finale), face à l’Italie en 2006 (finale), contre la Suisse en 2021 (huitième) et donc devant l’Argentine en 2022 (finale). Kingsley Coman et Aurélien Tchouaméni rejoignent donc Kylian Mbappé, David Trezeguet, Bixente Lizarazu, Reynald Pedros, Michel Platini, Didier Six et Maxime Bossis dans la liste des Bleus qui ont échoué dans cet exercice en compétition. La seule série intégralement réussis remonte à juin 1996 contre les Pays-Bas.

Lire l’article Ça va finir aux tirs au but : brève histoire des onze mètres

Le score : 3-3

C’est le quinzième du genre pour l’équipe de France, toujours la garantie d’un match spectaculaire et fertile en rebondissements, où les attaques ont pris le pas sur les défenses. Si la quasi totalité (13) ont concerné des matchs amicaux, trois d’entre eux ont conclu des rencontres de phase finale. Le premier en juillet 1982 à Séville contre la RFA, en demi-finale de Coupe du monde, commence par un but allemand, avant que les Français n’égalisent et ne prennent l’avantage en prolongations (3-1) puis s’inclinent aux tirs au but (4-5). Le deuxième en juin 2021 à l’Euro contre la Suisse, avec un scénario identique et une issue équivalente. Le troisième, contre l’Argentine en 2022, est légèrement différent, puisque si les Argentins marquent en premier, ils sont rejoints en fin de match par les Bleus (2-2), mais ces derniers ne mènent jamais au score et reviennent une deuxième fois en prolongations, avant de perdre encore aux tirs au but. A noter que ces trois 3-3 en compétition ont toujours eu lieu dans le cadre de matchs à élimination directe.

Voir la matrice des scores
PNG - 5.5 kio

L’arbitre : Szymon Marciniak (Pologne)

Celui-là est un bon ami des Français, qu’il a arbitré quatre fois : contre le Portugal en octobre 2014 (2-1), face à la Suède en 2020 (1-0), devant le Danemark en novembre dernier (2-1) et donc contre l’Argentine (3-3). En 13 matchs arbitrés par des Polonais, l’équipe de France en a gagné 11 avant de faire un nul contre l’Argentine. Seul le premier, face à la Tchécoslovaquie en 1933, a été perdu (0-4). Mais il y a prescription. C’est aussi le premier arbitre européen d’une finale de Coupe du monde jouée par la France après un Marocain (Said Belqola en 1998) et deux Argentins (Horacio Elizondo en 2006 et Nestor Pitana en 2018).

Voir le tableau des arbitres
PNG - 7.5 kio

Le maillot : la tenue toute bleue n’a pas porté chance

S’ils avaient été champions du monde en 2018 en évoluant tout en bleu, les Français n’ont pas eu la même réussite dans cette tenue au Qatar. Ils l’ont portée deux fois, face à la Tunisie au premier tour (0-1) et contre l’Argentine en finale (3-3). Lors des cinq matchs où ils ont joué en bleu-blanc-rouge, ils ont systématiquement gagné.

Dataviz : la couleur du maillot de l’équipe de France
JPEG - 132.7 kio
PNG - 5.4 kio

Le gardien : Hugo Lloris gardien le plus capé en Coupe du monde

C’est le vingtième match de Coupe du monde pour le gardien français, qui établit un nouveau record dans la compétition à ce poste. Il dépasse les Allemands Manuel Neuer (19) et Sepp Maier (17) ainsi que le Brésilien Claudio Taffarel (18). Lors de ces 20 matchs, il a encaissé 18 buts et a signé huit clean sheets. Il a gagné 14 matchs pour 3 défaites et 3 nuls. Il a dépassé au Qatar Fabien Barthez, qui a joué 17 fois en Coupe du monde pour 8 buts encaissés et 10 clean-sheets ! Les deux ont désormais en commun d’avoir perdu une finale à la séance de tirs au but sans en avoir arrêté aucun (5 sur 5 pour Barthez, 4 sur 4 pour Lloris).

L’indice de renouvellement : 2/11

Les retours d’Upamecano en défense et de Rabiot au milieu (en place de Konaté et de Fofana) ont permis à Didier Deschamps d’aligner la même composition que celle utilisée face au Danemark, à la Pologne et à l’Angleterre. C’est donc la 124e et elle est récurrente. C’est l’équipe-type de la Coupe du monde 2022. Mais il y a très peu de chances qu’on la voie à nouveau.

[ Lire l’article Comment évoluent les compositions de Didier Deschamps
PNG - 5.5 kio

Les joueurs : six joueurs à moins de dix sélections en finale

Une finale de Coupe du monde se joue essentiellement à l’expérience. Si Lloris (145 sélections), Giroud (120), Griezmann (117) ou Varane (93) en ont à revendre au terme de leur troisième phase finale disputée, l’intense rotation engendrée par la vague de forfaits en octobre et novembre et le nombre record de changements (7 !) pendant la finale ont considérablement rajeuni l’effectif. En fin de match, sur les onze joueurs présents, six comptaient moins de dix sélections et Kylian Mbappé, avec ses 66 capes, faisait office de vétéran. Dans le détail, ça donnait 9 pour Marcus Thuram, 8 pour Youssouf Fofana, 7 pour Ibrahima Konaté, 6 pour Eduardo Camavinga et Randal Kolo Muani et 3 pour Axel Disasi.

Les deux joueurs les plus capés du groupe France, Hugo Lloris (qui a porté le record de sélections à 145) et Olivier Giroud (qui s’approche du top 3, à trois capes de Thierry Henry) annonceront peut-être la fin de leur carrière internationale dans les prochains jours. Ce qui ferait d’Antoine Griezmann, 117 sélections, le nouveau candidat au record, alors que Raphaël Varane, 93 capes, pourrait devenir centenaire en 2023.

Clas.JoueurSelTps jeuGNPAbs.DensitéAnnéeOrdre
1 Hugo Lloris 145 13089 88 34 23 41 78% 2008 833
4 Olivier Giroud 120 6846 79 20 21 29 81% 2011 859
5 Antoine Griezmann 117 8561 79 22 16 4 97% 2014 874
13 Raphaël Varane 93 7853 62 18 13 39 70% 2013 867
32 Kylian Mbappé 66 4944 43 14 9 13 84% 2017 893
61 Kingsley Coman 46 2211 29 11 6 52 47% 2015 883
94 Adrien Rabiot 35 2589 21 10 4 45 44% 2016 889
95 Ousmane Dembélé 35 1462 22 9 4 50 41% 2016 887
165 Aurélien Tchouaméni 21 1494 12 5 4 1 95% 2021 917
190 Jules Koundé 18 1249 13 3 2 10 64% 2021 915
244 Théo Hernandez 13 1138 10 2 1 7 65% 2021 919
267 Dayot Upamecano 12 1022 10 1 1 27 31% 2020 909
330 Marcus Thuram 9 334 6 2 1 25 26% 2020 913
354 Youssouf Fofana 8 426 5 1 2 1 89% 2022 928
380 Ibrahima Konaté 7 472 3 2 2 4 64% 2022 926
429 Eduardo Camavinga 6 297 3 1 2 32 16% 2020 910
478 Randal Kolo Muani 5 191 2 1 2 4 56% 2022 929
591 Axel Disasi 3 92 1 1 1 2 60% 2022 931
Voir le tableau des joueurs
PNG - 8.3 kio

Le buteur : Mbappé stratosphérique

Signer un triplé en finale de Coupe du monde et ne pas la gagner : voilà le douloureux paradoxe qui doit miner le moral de Kylian Mbappé, quasiment invisible pendant une heure et quart et monstrueux ensuite. En marquant deux penalties face à un des meilleurs spécialistes du tournoi, et en signant un doublé éclair en 97 secondes chrono, l’attaquant parisien a fait un bond au classement des buteurs, dont il occupe désormais la sixième place (36 buts en 66 sélections) juste derrière Karim Benzema (37) et devant David Trezeguet (34). Mais ce n’est pas tout : Mbappé est toujours le deuxième meilleur buteur français en Coupe du monde, mais tout près de Just Fontaine (12 buts contre 13). Et il est le seul dans l’histoire du football à avoir marqué quatre buts en finale de Coupe du monde.

# Joueur Buts + Sél b/m CF} Pe 2 3+ tmps jeu mn/but ordre
1 Olivier Giroud 53 0 120 0,44 0 4 10 1 6846 129 859
3 Antoine Griezmann 42 0 117 0,36 1 8 5 0 8561 204 874
6 Kylian Mbappé 36 +3 66 0,55 0 5 5 2 4944 137 893
77 Kingsley Coman 5 0 46 0,11 0 0 1 0 2211 442 883
79 Raphaël Varane 5 0 93 0,05 0 0 0 0 7853 1 571 867
100 Ousmane Dembélé 4 0 35 0,11 0 0 0 0 1462 366 887
176 Théo Hernandez 2 0 13 0,15 0 0 0 0 1138 569 919
186 Aurélien Tchouaméni 2 0 21 0,10 0 0 0 0 1494 747 917
252 Randal Kolo Muani 1 0 5 0,20 0 0 0 0 191 191 929
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[895] Argentine 3-3 France

Coupe du monde 2022
18 décembre 2022, 18h - Lusail, stade de Lusail, 88.966 spectateurs
arbitre : Szymon Marciniak (Pologne)
sélectionneur : Didier Deschamps - 139e match, 54 ans
disposition : 4-3-3

TACTIQUE
JPEG - 89 kio
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
0-1 23’ Lionel Messi pénalty
0-2 36’ Angel Di Maria
1-2 80’ Kylian Mbappé pénalty
2-2 81’ Kylian Mbappé Marcus Thuram
2-3 108’ Lionel Messi
3-3 118’ Kylian Mbappé pénalty
TIRS AU BUT
scorebuteur
1-0 Kylian Mbappé
1-1 Lionel Messi
1-1 Kingsley Coman
1-2 Paulo Dybala
1-1 Aurélien Tchouaméni
1-3 Leandro Paredes
2-3 Randal Kolo Muani
2-4 Gonzalo Montiel
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
1 Hugo Lloris 120 145 35 Tottenham
5 Jules Koundé 120+1     18 24 Barcelone
3 Axel Disasi +4     3 24 AS Monaco
4 Raphaël Varane  113     93 29 Manchester Utd
24 Ibrahima Konaté 7+5     7 23 Liverpool
18 Dayot Upamecano 120   12 24 Bayern Munich
22 Théo Hernandez 71     13 25 AC Milan
25 Eduardo Camavinga 49+5   6 20 Real Madrid
8 Aurélien Tchouaméni 120    21 22  Real Madrid
14 Adrien Rabiot 96     35  27  Juventus
13 Youssouf Fofana 24+5    8 23  AS Monaco
7 Antoine Griezmann 71   117 31 Atlético Madrid
20 Kingsley Coman 49+5 45 26 Bayern Munich
11 Ousmane Dembélé 41   35 25 FC Barcelone
12 Randal Kolo Muani 79+5      6 23  Francfort
9 Olivier Giroud 41     120 36 AC Milan
26 Marcus Thuram 79+5   9 25  Mönchengladbach
10 Kylian Mbappé 120   66 23  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
16 Steve Mandanda 35 37 Stade Rennais
23 Alphonse Aréola 5 29 West Ham
2 Benjamin Pavard 47 26 Bayern Munich
17 William Saliba  8 21 Marseille
6 Mattéo Guendouzi 7 23 Marseille
15  Jordan Veretout  6 29  Marseille
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 80.1 kio

Vos commentaires

  • Le 26 décembre 2022 à 09:33, par Lewis En réponse à : Tableaux de bord 895 après Argentine-France

    Why on the hell les Bleus were dominated by la Albiceleste in 75 minutes with so many poor passing ?

  • Le 26 décembre 2022 à 10:31, par Bruno Colombari En réponse à : Tableaux de bord 895 après Argentine-France

    Je n’ai pas la réponse. La fatigue sans doute, la défaillance de cadres comme Varane, Griezmann ou Giroud. En 2018 aussi la première mi-temps avait été ratée, mais avec un score très favorable.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.