Tableaux de bord 896 après France-Pays-Bas

Publié le 26 mars 2023 - Bruno Colombari - 2

Un baromètre des séries en cours, un 3-0 vraiment rapide, un pénalty arrêté, le maillot blanc 2022 enfin gagnant, un nouveau capitaine qui signe un doublé, un 932e Bleu fils et frère de : les tableaux de bord reprendraient bien une orange.

7 minutes de lecture
JPEG - 14.9 kio

Nouveau : le baromètre des séries

Après chaque match, je ferai un point sur les séries en cours. Une série commence à partir d’au moins deux matchs consécutif. Le principe est que le match est l’unité de base de la série.

2

victoires consécutives à domicile. Il faut un début à tout : après le 2-0 contre l’Autriche en septembre, les Bleus viennent de battre les Pays-Bas, six mois plus tard. A confirmer en juin contre la Grèce.

2

matchs consécutifs avec un même buteur. Après son triplé contre l’Argentine en décembre, Kylian Mbappé a signé un doublé face aux Pays-Bas.

5

matchs sans défaite. C’est une série encore modeste, puisqu’elle démarre en huitième de finale de Coupe du monde contre la Pologne, mais il y a des chances qu’elle dure toute l’année 2023.

5

matchs avec au moins un but marqué. Après avoir calé face à la Tunisie, le but égalisateur de Griezmann ayant été annulé par le VAR après le coup de sifflet final, les Bleus ont inscrit 14 buts lors des cinq matchs suivants.

5

matchs complets consécutifs pour un même joueur. C’est plutôt rare pour un attaquant, mais Kylian Mbappé, entré en jeu pour la dernière demi-heure face à la Tunisie, en enchaîné cinq matchs entiers (titulaire non remplacé) depuis, soit 517 minutes consécutives, sans compter le temps additionnel (ni la séance de tirs au but contre l’Argentine).

75

matchs consécutifs disputés par un même joueur. Celle-là court depuis août 2017 et un match contre les Pays-Bas, déjà. 75 sélections d’affilée pour Antoine Griezmann !

Le score : 4-0

On pourrait penser que c’est un score assez rare, mais ce n’est pas le cas. C’est en effet le 27e 4-0 des Bleus, et le sixième de l’ère Deschamps après ceux, amicaux, contre la Norvège en 2014 et l’Arménie en 2015, et quatre en compétition face aux Pays-Bas en 2017, déjà, et contre l’Islande et Andorre en 2019. Les Pays-Bas sont d’ailleurs habitués à ce score, puisqu’ils avaient déjà été battus ainsi en 1947. Seule l’Irlande du Nord a fait de même, avec trois défaites en 1928, 1958 (en Coupe du monde) et 1982. Il reste quand même rare en phase finale, puisqu’on ne le retrouve, outre en 1958, qu’en 1998 (Arabie Saoudite) et 2001 (Mexique).

Voir la matrice des scores
PNG - 6 kio

Le chrono : 3-0 en 21 minutes, un record ?

Ce n’est pas la première fois que les Bleus mènent 3-0 aussi rapidement. Même si le but d’Antoine Griezmann dans la deuxième minute de jeu est le plus rapide depuis octobre 2006 (Louis Saha contre les Féroé, 1ère minute), et que seulement 19 buts ont été marqués par les Bleus lors des deux premières minutes d’un match, l’équipe de France de 1953 avait fait mieux que celle de 2023. Face au Luxembourg, le 17 décembre de cette année-là, une sélection composée de onze débutants (puisée dans les Espoirs, la qualification à la Coupe du monde 1954 étant déjà acquise) avait démarré pied au plancher : Jean Desgranges (2e) et Jean Vincent (6e et 10e) portaient le score à 3-0 après seulement 10 minutes, Just Fontaine en ajoutant un quatrième à la 21e. Le précédent record datait de 1932, où les Français avaient mené 3-0 à Sofia contre la Bulgarie à la 16e minute avant de l’emporter 5-3. Depuis l’ère Deschamps, les Bleus avaient déjà mené 3-0 avant la demi-heure de jeu : c’était contre l’Australie en 2013 ( Le 3-0 le plus rapide de l’ère Deschamps était auparavant celui signé contre l’Australie en 2013 (Ribéry 8e, Giroud 16e et 27e).

PNG - 5.5 kio

L’arbitre : Maurizio Mariani (Italie)

C’est un nouvel arbitre pour les Bleus, le 541e depuis 1904. L’Italie a fourni le deuxième contingent d’arbitres (50, pour 84 matchs) après l’Angleterre (65, pour 119 matchs). Cesare Jonni (1956-64), Paolo Casarin (1980-86) et Nicola Rizzoli (2012-16) ont chacun arbitré cinq fois l’équipe de France, ce dernier deux fois lors de l’Euro 2012 et encore deux fois à l’Euro 2016, dont la demi-finale contre l’Allemagne.

Voir le tableau des arbitres
PNG - 7.5 kio

Le maillot : le kit blanc et bleu meilleur à domicile qu’à l’extérieur

On se souvient que lors du dernier match avant la Coupe du monde, en septembre 2022, l’équipe de France avait arboré son nouveau maillot blanc (avec son motif inspiré de la toile de Jouy) à Copenhague face au Danemark. Mauvaise pioche (0-2). Ce maillot extérieur, dont c’est un euphémisme que d’affirmer qu’il n’est pas une grande réussite, était resté dans les malles au Qatar, où l’équipe de France avait disputé ses sept matchs en bleu. Ressorti contre les Pays-Bas, il n’a pas porté la poisse à Kylian Mbappé, porteur du brassard pour la deuxième fois, et toujours avec ce maillot. Lors des dix dernières années, c’est la neuvième fois que les Bleus jouent en blanc à domicile pour six victoires, deux nuls (Suisse 2016 et Islande 2018) et une défaite (Croatie 2022).

Dataviz : la couleur du maillot de l’équipe de France
JPEG - 162.5 kio
PNG - 5.8 kio

Le capitaine : Mbappé, un doublé pour commencer

S’il avait déjà porté le brassard contre le Danemark en septembre 2022 pendant 9 minutes après la sortie d’Antoine Griezmann, Kylian Mbappé a été capitaine titulaire pour la première fois contre les Pays-Bas. Il est le 129e de l’histoire des Bleus, mais pas le plus jeune. On notera que Michel Platini avait été capitaine en septembre 1979 au même âge que lui, à savoir 24 ans et 3 mois.

Pour l’occasion, Mbappé a donc marqué deux fois. Avant lui, ils sont trois à en avoir fait autant : Gabriel Hanot en 1919 contre la Belgique (2-2), Henri Bard en 1920 face à l’Italie (4-9) et plus récemment Olivier Giroud en 2020 devant l’Ukraine (7-1). Les cas de primo-capitaines ayant marqué un but est évidemment plus fréquent : Roger Rio en 1937 (Belgique, 1-3), Alfred Aston en 1944 (Belgique, 3-1), Oscar Heisserer en 1945 (Angleterre, 2-2), Jean Baratte en 1949 (Tchécoslovaquie, 1-0), Jean Vincent en 1960 (Chili, 6-0), Jean-Jacques Marcel en 1960 (Bulgarie, 3-0), Bernard Bosquier en 1967 (RFA, 1-5), Michel Platini en 1979 (Suède, 3-1), Didier Six en 1983 (Belgique, 1-1), Franck Sauzée en 1990 (Hongrie, 3-1), Eric Cantona en 1993 (Bulgarie, 1-2) [1], Marcel Desailly en 1995 (Azerbaïdjan, 10-0) et Robert Pirès en 2003 (Japon, 2-1).

[ Voir le tableau des capitaines match par match
PNG - 5.4 kio

Le gardien : Mike Maignan, troisième clean sheet

Le Milanais n’aura pas mis longtemps à justifier la confiance que lui porte le sélectionneur pour prendre la succession de Hugo Lloris. Contre les Pays-Bas, pour sa cinquième titularisation (il était entré à la mi-temps en septembre 2020 contre l’Ukraine, pour ses débuts), il a signé son troisième clean sheet (Afrique du Sud et Autriche 2022). Et alors qu’il avait concédé deux buts sur pénalty lors des deux matchs face à la Croatie en juin 2022, il a brillamment sorti celui tiré par Memphis Depay contre les Pays-Bas.

Voir la chronologie des gardiens
PNG - 21.1 kio

Le pénalty : 120e concédé, 29e manqué

L’échec de Memphis Depay sur pénalty dans le temps additionnel, alors que le Néerlandais en avait réussi un en novembre 2018 à Rotterdam, est le 29e du genre contre l’équipe de France [2]. C’est le troisième en moins de deux ans après ceux du Suisse Ricardo Rodriguez en juin 2021 (repoussé par Hugo Lloris) et de l’Anglais Harry Kane en décembre 2022 (à côté). Parmi ces échecs, il y a quelques grands noms, comme le Brésilien Zico (1986), l’Espagnol Raul (2000) ou l’Anglais David Beckham (2004). Un autre anglais, Vivian Woodward, avait délibérément tiré à côté de la cage française en 1906 suite à une main involontaire (déjà) de Fernand Canelle. Mais l’Angleterre s’était imposée 15-0.

Lire l’article Penalty contre la France ! Brève histoire des onze mètres

L’indice de renouvellement : 4/11

Sans Hugo Lloris et Raphaël Varane, qui ont mis un terme à leur carrière internationale, sans Ousmane Dembélé, non retenu, et Olivier Giroud placé sur le banc au coup d’envoi, Didier Deschamps a fait confiance à sept titulaires de la finale de Coupe du monde contre l’Argentine, avec en plus Mike Maignan, Ibrahima Konaté, Kingsley Coman et Randal Kolo Muani, sachant que ces trois derniers étaient entrés en cours de match. C’est la 125e composition différente pour Didier Deschamps, en 140 matchs dirigés depuis 2012.

[ Lire l’article Comment évoluent les compositions de Didier Deschamps
PNG - 5.5 kio

Le joueur : Khéphren Thuram, 932e Bleu et troisième de la famille

Si Brice Samba, numéro trois dans la hiérarchie des gardiens, et Jean-Clair Todibo devront patienter avant d’entrer dans le cercle des internationaux français A, Khéphren Thuram y a rejoint son père Lilian et son frère Marcus (présent sur le banc, mais pas entré). Le milieu de terrain niçois est le 932ème Bleu de l’histoire, et pour la première fois, une famille est représentée par le père et ses deux fils.

Si dans le haut du classement des sélectionnés, Olivier Giroud et Antoine Griezmann se suivent toujours de près et se rapprochent de Thierry Henry (123 sélections), le renouvellement est très spectaculaire puisque sur les 16 joueurs utilisés, seulement cinq comptent au moins 30 capes, dont quatre titulaires. Et ils sont sept (dont trois titulaires) à moins de 10 sélections ! L’arrêt de Lloris, Varane et Benzema et l’absence de Paul Pogba et N’Golo Kanté expliquent en partie ce rajeunissement massif, mais la qualité du vivier français est remarquable.

Clas. Joueur Sel Tps jeu G N P Abs.Densité Année
4 Olivier Giroud 121 6859 80 20 21 29 81% 2011
5 Antoine Griezmann 118 8638 80 22 16 4 97% 2014
32 Kylian Mbappé 67 5034 44 14 9 13 84% 2017
58 Kingsley Coman 47 2278 30 11 6 52 47% 2015
88 Adrien Rabiot 36 2678 22 10 4 45 44% 2016
152 Aurélien Tchouaméni 22 1571 13 5 4 1 96% 2021
182 Jules Koundé 19 1339 14 3 2 10 66% 2021
237 Théo Hernandez 14 1228 11 2 1 7 67% 2021
245 Dayot Upamecano 13 1112 11 1 1 27 33% 2020
328 Youssouf Fofana 9 373 6 1 2 1 90% 2022
332 Moussa Diaby 9 321 4 4 1 14 39% 2021
352 Ibrahima Konaté 8 562 4 2 2 4 67% 2022
388 Eduardo Camavinga 7 310 4 1 2 32 18% 2020
420 Mike Maignan 6 450 4 1 1 32 16% 2020
432 Randal Kolo Muani 6 268 3 1 2 4 60% 2022
931 Khéphren Thuram 1 1 1 0 0 0 100% 2023
Voir le tableau des joueurs
PNG - 8.3 kio

Les buteurs : Mbappé enchaine, Griezmann revient, Upamecano double

On l’avait laissé sur un monstrueux triplé en finale de Coupe du monde. Il revient avec le brassard de capitaine, et il signe un doublé assorti d’une passe décisive : Kylian Mbappé est sans aucun doute le nouveau chef de file des Bleus. Avec 38 buts en 67 sélections, il reste sur des temps de passage très élevés, même si Michel Platini avait fait mieux que lui (38 en 62 sélections en novembre 1985), mais il avait six ans de plus !

Il est désormais cinquième meilleur buteur français, en dépassant Karim Benzema. Le potentiel offensif des Bleus est d’ailleurs très conséquent, puisque trois des cinq premiers peuvent être alignés simultanément, avec un cumul de 134 buts. C’est un peu léger dans le reste de l’effectif, notamment du côté du reste des attaquants (Kingsley Coman 5 buts, Randal Kolo Muani 1, Marcus Thuram et Moussa Diaby 0).

# Joueur Buts + Sél b/m} CF} Pe 2 3+ tmps jeu mn/but
1 Olivier Giroud 53 0 121 0,44 0 4 10 1 6859 129
3 Antoine Griezmann 43 +1 118 0,36 1 8 5 0 8638 201
5 Kylian Mbappé 38 +2 67 0,57 0 5 6 2 5034 132
77 Kingsley Coman 5 0 47 0,11 0 0 1 0 2278 456
132 Adrien Rabiot 3 0 36 0,08 0 0 0 0 2678 893
176 Dayot Upamecano 2 +1 13 0,15 0 0 0 0 1112 556
178 Théo Hernandez 2 0 14 0,14 0 0 0 0 1228 614
187 Aurélien Tchouaméni 2 0 22 0,09 0 0 0 0 1571 786
263 Randal Kolo Muani 1 0 6 0,17 0 0 0 0 268 268
278 Eduardo Camavinga 1 0 7 0,14 0 0 0 0 310 310
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[896] France 4 - 0 Pays-Bas

Qualifications Euro 2024
24 mars 2023, 20h45 - Saint-Denis, Stade de France, 77.328 spectateurs
arbitre : Maurizio Mariani (Italie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 140e match, 54 ans
disposition : 4-3-3

TACTIQUE
JPEG - 84.7 kio
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 2’ Antoine Griezmann Kylian Mbappé
2-0 8’ Dayot Upamecano
3-0 21’ Kylian Mbappé Aurélien Tchouaméni
4-0 88’ Kylian Mbappé
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16 Mike Maignan 90 6 27 AC Milan
5 Jules Koundé 90     18 24 Barcelone
13 Ibrahima Konaté 90     8 23 Liverpool
4 Dayot Upamecano 90   13 24 Bayern Munich
22 Théo Hernandez 90     14 25 AC Milan
8 Aurélien Tchouaméni 76    21 23  Real Madrid
21 Eduardo Camavinga 14+7   7 20 Real Madrid
14 Adrien Rabiot 89     36  27  Juventus
18 Khéphren Thuram 1+7   1 21 OGC Nice
7 Antoine Griezmann 77   118 32 Atlético Madrid
6 Youssouf Fofana 13+7    9 24  AS Monaco
20 Kingsley Coman 67 47 26 Bayern Munich
19 Moussa Diaby 23+7    9  23 Leverkusen
12 Randal Kolo Muani 77      6 24  Francfort
9 Olivier Giroud 13+7     121 36 AC Milan
10 Kylian Mbappé 90   67 24  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1 Brice Samba 0 28 RC Lens
23 Alphonse Aréola 5 30 West Ham
3 Axel Disasi  3 25  AS Monaco
2 Benjamin Pavard 47 26 Bayern Munich
17 Jean-Clair Todibo  0 23 OGC Nice
15  Jordan Veretout  6 30  Marseille
26 Marcus Thuram  9 25  Mönchengladbach
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
PNG - 189.5 kio
RÉSUMÉ VIDÉO


 

[1Quand il marque, c’est Papin qui est capitaine. Cantona récupère le brassard une demi-heure plus tard.

[2Dans la mesure où ceux qui n’ont pas été marqués ont été rapportés dans les comptes rendus de match, ce qui n’est pas toujours le cas. Ce nombre n’est donc pas garanti, il peut encore évoluer.

Vos commentaires

  • Le 27 mars 2023 à 19:48, par biard fabrice En réponse à : Tableaux de bord 896 après France-Pays-Bas

    bonjour tout d’abord merci pour vos analyse et statistiques.
    Je voudrai savoir si vous pouviez faire la meme chose avec l’equipe de France feminine

  • Le 28 mars 2023 à 11:06, par Bruno Colombari En réponse à : Tableaux de bord 896 après France-Pays-Bas

    Bonjour. C’est une question qu’on me pose régulièrement. Non, ce n’est pas prévu, ce serait un travail énorme supplémentaire alors qu’il reste beaucoup à faire avec l’équipe masculine A (notamment du côté des adversaires, c’est un chantier en cours).

    D’autres le font déjà très bien, notamment le remarquable site Footofeminin qui existe depuis 2007 (donc avant Chroniques bleues !). Vous y trouverez sûrement votre bonheur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.