Tableaux de bord 912 après France-Pologne

Publié le 27 juin 2024 - Bruno Colombari

Le concours de pénalties en phase finale de l’Euro et de Coupe du monde, le 48e but de Mbappé, le 70e 1-1, le retour de la tenue qui donne le blues et Barcola qui s’invite aux européennes : les tableaux de bord sont enfin sortis du premier tour.

5 minutes de lecture
PNG - 5.3 kio

La question : combien de pénalties en phase finale d’Euro ?

Un but adverse contre son camp, un pénalty : le fameux combo des Bleus en compétition a encore frappé en Allemagne, et c’est plutôt heureux, vu l’inefficacité des attaquants français. A l’Euro, ce n’est que le sixième accordé aux Bleus (en 46 matchs joués depuis 1960, amis ils ont tous été transformés par Platini face à la Belgique (1984), Zidane contre le Portugal (2000) et l’Angleterre (2004), Griezmann face à l’Allemagne (2016), Benzema devant le Portugal (2021) et donc Mbappé contre la Pologne (2024). Six sur six donc.

A l’inverse, les Bleus en concèdent vraiment beaucoup à l’Euro, pas moins de 14, dont 6 en 14 matchs lors des trois dernières éditions ! Heureusement, les tireurs adverses sont moins efficaces, puisque trois d’entre eux ont échoué : Raul face à Barthez (Espagne, 2000), Beckham toujours devant Barthez (Angleterre, 2004) et Rodriguez contre Lloris (Suisse, 2021). Si le premier n’a pas été cadré, les deux suivants ont été évités grâce à une parade du gardien français. Cristiano Ronaldo a transformé les deux siens lors du dernier Euro (Portugal, 2021).

A titre de comparaison, en Coupe du monde (73 matchs) les Bleus ont marqué 15 des 16 pénalties qu’ils ont obtenu (le seul échec étant dû à Karim Benzema contre la Suisse en 2014) et en ont concédé également 14 (dont 4 manqués). Donc au total en phase finale, ils en ont marqué 21 sur 22, et en ont encaissé également 21, mais sur 28 subis.

Le score : 1-1

C’est le 70e depuis 1904, qu’on n’avait plus vu depuis juin 2022 et la rencontre de Ligue des Nations à Vienne contre l’Autriche. C’est le 13e de l’ère Deschamps, mais seulement le deuxième en phase finale, le premier remontant à 2021 contre la Hongrie à l’Euro. Ce n’est d’ailleurs que le cinquième 1-1 au Championnat d’Europe. Avant ceux de 2024 et de 2021, les Bleus avaient partagé les points de la même manière, toujours au premier tour, contre l’Angleterre en 2012, l’Espagne en 1996 et la Suède en 1992. En Coupe du monde, il y en a eu 6, dont 4 au premier tour (Corée du Sud en 2006, URSS en 1986, Tchécoslovaquie en 1982 et Mexique en 1966) et deux en match à élimination directe, face au Brésil en 1986 et à l’Italie en 2006. Les deux s’étaient achevés aux tirs au but.

Lire l’article Nul et vierge : brève histoire des 0-0
PNG - 5.5 kio

L’arbitre : Marco Guida

C’était le troisième match des Bleus arbitré par l’Italien. Si le premier, contre la Finlande en novembre 2021, s’était bien terminé (victoire 2-0), celui en Croatie en juin 2022 avait été crispant et s’était achevé sur le même score que le France-Pologne de l’Euro (1-1). Et là aussi il y avait eu un pénalty sifflé contre les Bleus en fin de match, transformé par Andrej Kramaric devant déjà Mike Maignan.

Voir le tableau des arbitres
PNG - 7.5 kio

Le kit tout bleu, pas un cadeau

C’est la tenue utilisée à l’Euro 2008 de funeste mémoire : quand ils jouent tout en bleu en championnat d’Europe, les Français ne gagnent presque jamais. Un nul et deux défaites en 2008, un nul et une victoire en 2012. Et à la Coupe du monde ? Evidemment, on se souvient de 2018, où c’est tout en bleu que l’équipe de France a fini son épopée en Russie par deux victoires. Mais en 2022, c’est également tout en bleu qu’elle a échoué deux fois au Qatar, face à la Tunisie puis à l’Argentine.

C’est la 62e fois depuis 2005, avec un bilan de 36 victoires, 15 nuls et 11 défaites, logique pour une tenue portée essentiellement à domicile. Et 27 fois depuis août 2012, Didier Deschamps ayant inauguré son rôle de sélectionneur avec ce kit contre l’Uruguay au Havre (0-0). C’est aussi tout en bleu que l’équipe de France a battu l’Ukraine en novembre 2013, s’ouvrant les portes de la Coupe du monde au Brésil.

JPEG - 178.8 kio
[ Lire l’article Dataviz : la couleur du maillot de l’équipe de France

L’indice de renouvellement : 2/11

Si un changement était attendu, le retour de Mbappé, l’arrivée de Bradley Barcola avait été bien protégée. Les deux sortants, par rapport au match contre l’Autriche, sont Marcus Thuram et Antoine Griezmann. Le peu de succès de cette formule sans meneur de jeu (même si Kanté s’y est essayé, sans grande réussite) amènera sans doute le sélectionneur à revenir contre la Belgique à la composition initiale face à l’Autriche, avec Marcus Thuram sur l’aile gauche, chargé du travail défensif dans son couloir, et Griezmann en deuxième attaquant avec Dembélé à droite. Mais les piètres performances des deux derniers pourraient aussi leur coûter leur statut de titulaire. Auquel cas, le trio Kanté-Rabiot-Tchouaméni pourrait être aligné au milieu, et Kingsley Coman appelé dans le couloir droit.

[ Lire l’article Comment évoluent les compositions de Didier Deschamps
PNG - 5.5 kio

Bradley Barcola, 140e joueur à l’Euro

Parmi les huit joueurs qui n’avaient pas encore eu de temps de jeu, Bradley Barcola a eu la surprise d’être titularisé contre la Pologne. Le jeune attaquant parisien (21 ans) n’a pas marqué, mais il a fait plutôt bonne impression pendant une heure. Si les probabilités de voir Brice Samba ou Alphonse Aréola jouer en Allemagne sont quasi nulle (sauf blessure de Maignan), Ferland Mendy, Jonathan Clauss, Ibrahima Konaté et Warren Zaïre-Emery pourraient avoir leur chance en cours de rencontre, en plus de Benjamin Pavard qui avait déjà joué à l’Euro en 2021.

Voir le tableau des joueurs à l’Euro
Clas.JoueurSelTps jeuGNPAbs.DensitéAnnée
3 Olivier Giroud 136 7428 90 24 22 30 82% 2011
4 Antoine Griezmann 132 9780 89 26 17 6 96% 2014
22 Kylian Mbappé 81 6152 54 17 10 15 84% 2017
41 N’Golo Kanté 58 4485 39 14 5 55 51% 2016
59 Ousmane Dembélé 47 2139 28 13 6 55 46% 2016
62 Adrien Rabiot 46 3488 27 13 6 51 47% 2016
101 Aurélien Tchouaméni 33 2442 20 7 6 6 85% 2021
110 Jules Koundé 31 2178 20 7 4 14 69% 2021
114 Théo Hernandez 30 2516 21 6 3 7 81% 2021
150 Dayot Upamecano 23 1932 17 4 2 33 41% 2020
185 Mike Maignan 19 1620 13 4 2 35 35% 2020
188 Eduardo Camavinga 19 962 12 3 4 36 35% 2020
189 Randal Kolo Muani 19 884 11 4 4 7 73% 2022
198 William Saliba 18 1169 8 6 4 14 56% 2022
183 Youssouf Fofana 20 774 13 3 4 6 77% 2022
594 Bradley Barcola 3 98 1 2 0 2 60% 2024
Voir le tableau des joueurs
PNG - 8.3 kio

Le buteur : Kylian Mbappé

Sa onzième tentative a été couronnée de succès : pour la dixième fois, Kylian Mbappé a marqué sur pénalty en équipe de France, ce qui fait de lui le spécialiste du genre en Bleu, puisqu’il dépasse maintenant Antoine Griezmann (9 marqués sur 12 entre 2016 et 2023). Il n’en a manqué qu’un, contre le Kazakhstan en mars 2021, et transformé neuf d’affilée depuis. C’est d’ailleurs contre la Belgique à Turin en Ligue des Nations qu’il s’était imposé comme tireur prioritaire, plutôt que Karim Benzema qui avait frappé les deux précédents.

Mbappé compte désormais 48 buts en 81 sélections, ce qui le rapproche encore de la deuxième place au classement des buteurs, détenue pour quelques jours (semaines ? mois ?) par Thierry Henry (51 buts, en 123 capes). Quand ce dernier comptait 81 sélections, en juin 2006 contre le Togo, il avait inscrit 35 buts. Quant à Olivier Giroud, toujours premier avec 57 réalisations (en 136 matchs), sa 81e sélection remonte à la finale de la Coupe du monde 2018. Il en était à ce moment-là à 31 buts marqués.

#JoueurButs+Sélb/mCFPe23+tmps jeumn/but
1 Olivier Giroud 57 0 136 0,42 0 4 11 1 7428 130
3 Kylian Mbappé 48 +1 81 0,59 0 10 7 3 6152 128
4 Antoine Griezmann 44 0 132 0,33 1 9 5 0 9780 222
78 Ousmane Dembélé 5 0 47 0,11 0 0 0 0 2139 428
92 Randal Kolo Muani 4 0 19 0,21 0 0 0 0 884 221
104 Adrien Rabiot 4 0 46 0,09 0 0 0 0 3488 872
132 Youssouf Fofana 3 0 20 0,15 0 0 0 0 774 258
193 Dayot Upamecano 2 0 23 0,09 0 0 0 0 1932 966
198 Théo Hernandez 2 0 30 0,07 0 0 0 0 2336 1 168
207 N’Golo Kanté 2 0 58 0,03 0 0 0 0 4485 2 243
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[912] France 1-1 Pologne

Euro 2024
25 juin 2024, 18h - Dortmund, Signal Iduna Park, 59.728 spectateurs
arbitre : Marco Guida (Italie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 156e match, 55 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE
PNG - 166.1 kio
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 56’ Kylian Mbappé pénalty
1-1 79’ Robert Lewandowski pénalty
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16 Mike Maignan 90     19 28 AC Milan
5 Jules Koundé 90 31 25 Barcelone
4 Dayot Upamecano 90   23  25 Bayern Munich
17 William Saliba 90   18 23 Arsenal
22 Théo Hernandez 90   30 26 AC Milan
13 N’Golo Kanté 61 58 33 Al-Ittihad
7 Antoine Griezmann 29 132 33 Atlético Madrid
8 Aurélien Tchouaméni 81 33 24  Real Madrid
19 Youssouf Fofana 9 20 25 AS Monaco
14 Adrien Rabiot 61 46 29 Juventus
6 Eduardo Camavinga 29 19 21 Real Madrid
11 Ousmane Dembélé  86 47 27 Paris SG
12 Randal Kolo Muani 4 19 25 Paris SG
10 Kylian Mbappé 90   81 25  Paris SG
25 Bradley Barcola 61 3 21 Paris SG
9 Olivier Giroud 29     136 37 AC Milan
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1 Brice Samba  3 30 RC Lens
23 Alphonse Aréola 5 31 West Ham
2 Benjamin Pavard 54 28 Inter Milan
3 Ferland Mendy 10 29 Real Madrid
24 Ibrahima Konaté 16 25 FC Liverpool
21 Jonathan Clauss 13 31 OM
18 Warren Zaïre-Emery 3 18 Paris SG
15 Marcus Thuram  22 26  Inter Milan
20 Kingsley Coman 57 27 Bayern Munich
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
PNG - 202.6 kio
RÉSUMÉ VIDÉO


 

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques