2016, un bilan en bleu (4/6) : le milieu

Publié le 14 décembre 2016

C’est le secteur de jeu le plus stable cette année. Pogba et Matuidi omniprésents, Kanté ou Sissoko pour faire le troisième et des poussières pour les trois autres. Mais stabilité ne veut pas dire efficacité.

Le temps de jeu (en minutes) des titulaires est indiqué en blanc sur fond bleu (victoire), gris (nul) ou rouge (défaite). Celui des remplaçants est indiqué sur fond blanc selon le même code couleur. Le temps de jeu cumulé sur l’année est reporté en bout de ligne à droite. Les joueurs sont listés par ordre d’apparition (en haut, les titulaires lors du premier match de l’année, en bas les joueurs appelés en fin d’année).

PNG - 49.2 ko

Six disparus corps et biens

Didier Deschamps ayant essentiellement fait évoluer son équipe en 4-3-3, considérons que Dimitri Payet est un attaquant. Dans ce cas, en 2016 il n’y aura eu que sept milieux de terrain utilisés contre dix en 2015 et autant en 2014. Et encore, parmi eux, Adrien Rabiot n’est arrivé que lors du tout dernier match, Yohan Cabaye n’a été titulaire qu’une fois et Lassana Diarra n’aura joué que les trois premières rencontres avant de disparaître. Le Marseillais semblait pourtant incontournable l’hiver dernier, mais comme en 2010, il a fait faux bond au tout dernier moment.

JPEG - 47.9 ko

Geoffrey Kondogbia, Joshua Guilavogui et Maxime Gonalons, qui n’ont jamais brillé en bleu, ont vu la sélection s’éloigner et accusent un retard tel qu’on ne voit pas bien comment ils pourraient le combler l’an prochain. Morgan Schneiderlin, réserviste et appelé de la dernière heure dans les 23, n’a pas disputé la moindre minute cette année. Il voulait franchir un cap en partant à Manchester United, ce n’était sans doute pas l’idée du siècle.

N’Golo Kanté n’a pas dit son dernier mot

N’Golo Kanté, quasi inconnu il y a encore un an, était bien parti pour devenir un titulaire indiscutable à l’Euro dans la foulée de sa brillante saison à Leicester, mais on ne l’a plus beaucoup vu après France-Albanie, victime du repositionnement de Paul Pogba et surtout de la montée en puissance de Sissoko. Depuis septembre, il a retrouvé du temps de jeu et n’a certainement pas dit son dernier mot. On peut en dire autant d’Adrien Rabiot, prometteur contre la Côte d’Ivoire et qu’on devrait revoir en 2017.

JPEG - 41 ko

Pogba-Matuidi, toujours là mais pas au top

Pour le reste, le milieu de terrain se résume au duo Paul Pogba - Blaise Matuidi, quasi-hégémonique cette année. Le premier a disputé tous les matches et n’est rentré qu’une fois, contre l’Albanie à Marseille. Le second a joué dix fois sur treize. La troisième place se partage presque équitablement entre N’Golo Kanté (8 titularisations, 5 fois remplaçant) et Moussa Sissoko, qui a changé de statut à l’Euro (8 fois titulaire, 9 entrées en jeu).

JPEG - 71.6 ko

Pour autant, ce n’est pas le secteur de jeu qui a le plus donné satisfaction cette année, loin de là. Le faible rendement de Matuidi et la difficulté de Paul Pogba à se situer (utilisé d’abord à droite, puis en relayeur, puis en sentinelle) n’y sont pas pour rien, et le style tout en puissance de Sissoko ne peut masquer les insuffisances de l’entrejeu tricolore. Le très bon match d’octobre à Rotterdam laisse toutefois penser que le 4-3-3 de Deschamps peut fonctionner, mais pas forcément avec ces trois-là. Il reste un an au sélectionneur pour trouver la bonne formule.

JPEG - 38.5 ko

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

Abonnez-vous !

Chroniques bleues est sur Tipeee, premier site français de tip participatif.

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité