Tableaux de bord 909 après France-Canada

Publié le 12 juin 2024 - Bruno Colombari

Une préparation à 50% de victoires, la fin de la série de matchs sans 0-0 la plus longue depuis 1947, l’installation de Théo Hernandez, le bilan du blanc-bleu-blanc depuis 1983 : les tableaux de bord rêvent plus que jamais d’une cabane au Canada.

4 minutes de lecture
PNG - 5.3 kio

La question : deux victoires sur quatre en préparation, c’est déjà arrivé ?

Depuis septembre 2023, les Bleus tournent sur courant alternatif : victoires face à l’Irlande, les Pays-Bas, l’Ecosse, Gibraltar, le Chili et le Luxembourg, nuls face à la Grèce et le Canada et défaites contre l’Allemagne (deux fois). Donc un match sur deux gagné, ce qui n’est pas dans les standards habituels de Deschamps (entre deux sur trois et sept sur dix). La période de préparation proprement dite, depuis mars, reste sur la même moyenne avec deux victoires pour un nul et une défaite. Pour quatre matchs joués à domicile, dont un seul face à une grande nation (l’Allemagne).

En 2021 la préparation avait été bien meilleure, avec deux victoires amicales contre Galles et la Bulgarie (3-0) à chaque fois, mais en mars, en qualifications pour la Coupe du monde, ça avait été correct, sans plus (1-1 en Ukraine, 2-0 au Kazakhstan, 1-0 en Bosnie). Pour un Euro raté.

En 2018, sur les cinq matchs préparatoires à la Coupe du monde, les Bleus en avaient gagné trois (3-1 en Russie en mars, 2-0 contre l’Irlande et 3-1 face à l’Italie début juin) mais ils avaient été battus par la Colombie (2-3 en mars) et partagé les points contre les Etats-Unis (1-1).

En 2016, les quatre matchs de préparation avaient été gagnés, avec beaucoup de buts inscrits (13) mais aussi pas mal d’encaissés (6) contre les Pays-Bas et le Cameroun (3-2), la Russie (4-2) et l’Ecosse (3-0). L’équilibre entre la solidité défensive et l’efficacité offensive n’était pas trouvé, et l’Euro n’apporterait pas de réponse claire sur ce point.

Enfin, en 2014, les Bleus sans Ribéry et avec Griezmann avaient convaincu contre les Pays-Bas (2-0), la Norvège (4-0) et la Jamaïque (8-0), mais avaient été embêtés par le Paraguay (1-1), comme ils le seront par l’Equateur au Brésil.

Comme les Bleus de Laurent Blanc avaient gagné quatre fois sur quatre en 2012, il faut remonter à 2010 pour trouver une préparation aussi décevante. Cette année-là, l’équipe de Raymond Domenech, déjà qualifiée sur une erreur d’arbitrage en barrages contre l’Irlande, avait étalé ses limites contre l’Espagne (0-2), la Tunisie (1-1) et la Chine (0-1), n’ayant qu’une maigre victoire sur le Costa Rica (2-1) à se mettre sous la dent.

PNG - 5.5 kio

L’arbitre : Fabio Verissimo (Portugal)

Le 547e arbitre de l’équipe de France porte un nom très italien, mais c’est bien un Portugais. C’est le 21e de cette nationalité à diriger un match des Bleus, pour 34 rencontres au total. Le Portugal est le huitième pays au nombre d’arbitres (et de matchs). A l’Euro, un seul arbitre portugais a dirigé un match des Bleus depuis 1960 : Pedro Proença en juin 2012 contre la Suède (0-2).

Voir le tableau des arbitres

Le score : 0-0

Le résultat le plus stérile du football ne nous manquait pas vraiment, et on en avait perdu l’habitude depuis le 11 octobre 2020 face au Portugal (0-0). Soit donc 48 matchs avec au moins un but marqué d’un côté ou de l’autre, soit la plus longue période depuis 1947, avec 91 matchs sans 0-0 depuis 1938. Et seulement cinq matchs, sur ces 48, où les Bleus sont restés bredouilles. Pour autant de défaites, donc, en amical contre la Finlande en 2020 (0-2) et l’Allemagne en 2024 (0-2) et en compétition en 2022 face à la Croatie (0-1), au Danemark (0-2) et à la Tunisie (0-1). C’est le 65e 0-0 de l’histoire des Bleus, et le 12e depuis que Deschamps est sélectionneur (en 153 matchs).

Voir la dataviz des 3-0 et la matrice des scores

L’indice de renouvellement : 4/11

Contrairement à son habitude d’intense rotation entre deux matchs rapprochés hors phase finale, Didier Deschamps n’a procédé qu’à quatre changements entre Metz et Bordeaux, avec les titularisations de William Saliba, Eduardo Camavinga, Ousmane Dembélé et Olivier Giroud à la place d’Ibrahima Konaté, de Youssouf Fofana, de Randal Kolo Muani et de Kylian Mbappé. Ces deux derniers sont entrés en fin de match. Sur les deux rencontres de préparation, quatre joueurs n’ont pas eu de temps de jeu : les deux gardiens Brice Samba et Alphonse Aréola et les milieux Aurélien Tchouaméni et Adrien Rabiot.

[ Lire l’article Comment évoluent les compositions de Didier Deschamps
PNG - 7.5 kio

Le maillot : premier accroc pour le maillot blanc 2024

Cet ensemble blanc-bleu-blanc qui avait été inauguré il y a 41 ans pour le match France-Belgique à Luxembourg a déjà été utilisé, pour sa version 2024, le 26 mars dernier contre le Chili à Marseille, avec une victoire à la clé (3-2). Ça n’a pas marché face au Canada, malgré les fines rayures verticales qui rappellent le maillot blanc porté de 1981 à 1983. Autrement dit, les deux maillots de l’Euro n’ont pas fait le plein, puisque le bleu avait été perdant en mars contre l’Allemagne. A l’Euro, c’est le kit porté contre le Canada qui sera utilisé face à l’Autriche (en rouge) et aux Pays-Bas (en orange), alors que le bleu-blanc-rouge sera de sortie face à la Pologne (en blanc) lors du dernier match du premier tour.

Le kit blanc-bleu-blanc a été porté 61 fois depuis 1983, pour un bilan de 32 victoires, 19 nuls et 10 défaites. A l’Euro, il a été porté cinq fois : contre la Belgique en 1984 (5-0), la République tchèque en 2000 (2-1), la Suisse en 2004 (3-1) et en 2016 (0-0) et la Hongrie en 2021 (1-1).

PNG - 663.7 kio
[ Lire l’article Dataviz : la couleur du maillot de l’équipe de France
PNG - 5.5 kio

Le joueur : Théo Hernandez est toujours là

Bien sûr, l’arrière gauche et vice-capitaine de l’AC Milan est encore loin des 44 matchs consécutifs de Patrick Vieira, sans même parler du record établi fin 2023 par Antoine Griezmann (84). Mais Théo Hernandez, qui vient d’enchaîner 18 matchs d’affilée depuis décembre 2022 (France-Pologne) doit être surveillé, d’autant qu’il en a joué 17 en tant que titulaire, n’entrant en jeu qu’une fois sur cette période. Et c’était pour remplacer son frère Lucas (devant l’Allemagne), comme d’ailleurs face à l’Australie en ouverture de la Coupe du monde 2022. Avec plus de 83 minutes de temps de jeu par match sur l’ensemble de ses 27 sélections, il est désormais l’indéboulonnable propriétaire du poste d’arrière-gauche. A tel point que Didier Deschamps a adapté son dispositif à ses caractéristiques très offensives, en installant Jules Koundé à droite pour former une défense à trois quand Théo Hernandez propose des solutions en tant qu’ailier gauche.

Clas. Joueur Sel Tps jeu G N P Abs.Densité Année
3 Olivier Giroud 133 7383 89 22 22 30 82% 2011
4 Antoine Griezmann 129 9572 88 24 17 6 96% 2014
24 Kylian Mbappé 79 5973 53 16 10 14 85% 2017
42 Kingsley Coman 56 2708 36 13 7 56 50% 2015
43 N’Golo Kanté 55 4244 38 12 5 55 50% 2016
69 Ousmane Dembélé 44 1907 27 11 6 55 44% 2016
120 Jules Koundé 28 1908 19 5 4 14 67% 2021
123 Théo Hernandez 27 2246 20 4 3 7 79% 2021
178 Dayot Upamecano 20 1662 16 2 2 33 38% 2020
182 Marcus Thuram 20 768 13 4 3 28 42% 2020
211 Eduardo Camavinga 17 914 11 2 4 35 33% 2020
213 Randal Kolo Muani 17 861 10 3 4 6 74% 2022
219 Mike Maignan 16 1350 12 2 2 35 31% 2020
222 Ibrahima Konaté 16 1212 11 3 2 9 64% 2022
238 William Saliba 15 899 7 4 4 14 52% 2022
311 Ferland Mendy 10 618 7 1 2 55 15% 2018
689 Bradley Barcola 2 37 1 1 0 0 100% 2024
Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[909] France 0 - 0 Canada

Amical
9 juin 2024, 21h15 - Bordeaux, stade Matmut Atlantique, 40.835 spectateurs
arbitre : Fabio Verissimo (Portugal)
sélectionneur : Didier Deschamps - 153e match, 55 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE
JPEG - 85.4 kio
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16 Mike Maignan 90     16 28 AC Milan
5 Jules Koundé 90 28 25 Barcelone
4 Dayot Upamecano 62   20  25 Bayern Munich
13 Ibrahima Konaté 28     16 25 Liverpool
17 William Saliba 90   15 23 Arsenal
22 Théo Hernandez 45   27 26 AC Milan
3 Ferland Mendy 45 10 28 Real Madrid
13 N’Golo Kanté 90 55 33 Al-Ittihad
6 Eduardo Camavinga 90     17 21 Real Madrid
7 Antoine Griezmann 87 129 33 Atlético Madrid
12 Randal Kolo Muani 3     17 25 Paris SG
15 Marcus Thuram 74  20 26  Inter Milan
20 Kingsley Coman 16 56 27 Bayern Munich
9 Olivier Giroud 62     133 37 AC Milan
25 Bradley Barcola 28 2 21 Paris SG
11 Ousmane Dembélé  74 44 27 Paris SG
10 Kylian Mbappé 16   79 25  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1 Brice Samba  3 30 RC Lens
23 Alphonse Aréola 5 31 West Ham
2 Benjamin Pavard 54 28 Inter Milan
21 Jonathan Clauss 13 31 OM
19 Youssouf Fofana  18 25 AS Monaco
8 Aurélien Tchouaméni 31 24  Real Madrid
18 Warren Zaïre-Emery 3 18 Paris SG
14 Adrien Rabiot 43 29 Juventus
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 59.1 kio
RÉSUMÉ VIDÉO


 

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques