Accueil > Tableaux de bord > Tableaux de bord 809 après France-Allemagne (2-0)

télécharger l'article au format PDF

Tableaux de bord 809 après France-Allemagne (2-0)

Publié le 8 juillet 2016

PNG - 21.7 koHugo Lloris et les gardiens demi-finalistes, le treizième but d’Antoine Griezmann cinquième buteur des phase finales et le quatrième à signer un doublé en demi, Deschamps qui rejoint Lemerre et Jacquet : tableaux de bord en mode revanche.

Zoom sur les gardiens français en demi-finale

On commence par un grand coup de chapeau à Hugo Lloris qui fait un Euro de très haut niveau et à qui les Bleus doivent beaucoup. Comparons sa demi-finale avec celles de ses six prédécesseurs, à savoir Claude Abbes (1958), Georges Lamia (1960), Jean-Luc Ettori (1982), Joël Bats (1984 et 1986), Bernard Lama (1996) et Fabien Barthez (1998, 2000 et 2006).

Dans les schémas ci-dessous, retrouvez pour chaque gardien le nombre de buts encaissés en demi-finale, le nombre de sélections au moment du match (en noir) et le nombre total de sélections en équipe de France (en gris).

PNG - 58.1 ko

Hugo Lloris a réussi une belle performance en n’encaissant aucun but face à l’Allemagne. Avant lui, Fabien Barthez avait fait de même en 2006 contre le Portugal en 2006, mais s’était incliné deux fois dans le jeu sur des buts de Suker en 1998 et de Nuno Gomes en 2000.

PNG - 85.4 ko

Joël Bats, qui a disputé deux demi-finales, a encaissé deux buts à chaque fois. Ceux de Jordao en 1984 ont failli être décisifs, et ceux de Brehme et de Völler en 1986 ont été fatals aux Bleus d’Henri Michel.

PNG - 55.2 ko

Jean-Luc Ettori n’a joué que neuf fois en sélection, et la huitième était le match mythique de Séville où il encaisse trois buts mais fait une bonne prestation. Une seule demi-finale aussi pour Bernard Lama en 1996, où il réussit une clean sheet pour rien puisque les Bleus s’inclinent finalement aux tirs au but.

PNG - 111.1 ko

Enfin, les deux premières demi-finales avaient été un calvaire pour les gardiens français. Claude Abbes avait fait une très belle première mi-temps avant de lâcher prise contre Pelé en 1958, alors que Georges Lamia avait connu un énorme trou d’air de trois minutes et trois buts encaissés contre les Yougoslaves en 1960.

PNG - 79.3 ko

Antoine Griezmann cinquième meilleur buteur en phase finale

Avec six buts lors de cet Euro (et ce n’est pas fini), Antoine Griezmann a réussi une performance remarquable, puisque seuls Just Fontaine en 1958 (13 buts) et Michel Platini en 1984 (9 buts) avaient fait mieux. Si l’on cumule le classement des buteurs en phase finale de l’Euro et de la coupe du monde, on découvre que Griezmann est déjà très bien placé, derrière Platini et Fontaine donc, mais aussi Henry et Zidane. Mais si Fontaine n’a joué qu’une phase finale, Platini en a disputé quatre, Zidane six et Henry sept. Antoine Griezmann, qui n’avait pas marqué en 2014 au Brésil, a encore le temps d’améliorer ses stats.

Joueur Buts
pf
b/m
pf
CF
pf
Pe
pf
2
pf
3+
pf
% buts
pf
total
buts
1 Michel Platini 14 0,74 2 2 0 2 34% 41
2 Just Fontaine 13 2,17 0 0 2 2 43% 30
3 Thierry Henry 12 0,43 0 0 2 0 24% 51
4 Zinedine Zidane 10 0,38 2 4 2 0 32% 31
5 Antoine Griezmann 6 0,55 0 1 2 0 46% 13
6 Olivier Giroud 4 0,31 0 0 1 0 20% 20
7 Alain Giresse 4 0,24 0 0 1 0 67% 6
8 David Trezeguet 4 0,21 0 0 0 0 12% 34
9 Dominique Rocheteau 4 0,33 0 0 1 0 27% 15
10 Jean-Pierre Papin 4 0,57 0 0 0 0 13% 30
11 Raymond Kopa 4 0,50 0 2 0 0 22% 18
12 Youri Djorkaeff 4 0,21 0 1 0 0 14% 28
13 Karim Benzema 3 0,27 0 1 1 0 11% 27
14 Bernard Genghini 3 0,38 2 0 0 0 50% 6
15 Christophe Dugarry 3 0,21 0 0 0 0 38% 8
16 Dimitri Payet 3 0,50 0 0 0 0 50% 6
17 Jean Nicolas 3 1,00 0 0 1 0 14% 21
18 Jean Vincent 3 0,30 0 0 0 0 14% 22
19 Laurent Blanc 3 0,17 0 0 0 0 19% 16
20 Maryan Wisnieski 3 0,38 0 0 0 0 25% 12
21 Roger Piantoni 3 0,60 0 0 0 0 17% 18

Les buteurs français en demi-finale

19 buts français ont été marqués par 13 joueurs en demi-finale européenne ou mondiale depuis 1958. Antoine Griezmann est le quatrième joueur a réussir un doublé à cette occasion, après ceux de Lilian Thuram en 1998, Jean-François Domergue en 1984 et François Heutte en 1960. Zinedine Zidane et Michel Platini ont marqué deux buts eux aussi, mais sur deux éditions différentes : 2000 et 2006 pour le premier, 1982 et 1984 pour le second.

Antoine Griezmann est aussi le troisième français à marquer sur pénalty en demi-finale. Ses prédécesseurs étaient Michel Platini en 1982 contre la RFA (ceinturage de Förster sur Rocheteau) et Zinedine Zidane en 2000 contre le Portugal (main d’Abel Xavier dans la surface) et en 2006 toujours contre le Portugal (croche-pied de Carvalho sur Henry).

Thierry Henry (2000), Alain Giresse et Marius Trésor (1982), Maryan Wisnieski et Jean Vincent (1960), Roger Piantoni et Just Fontaine (1958) ont marqué un but.

Les pays organisateurs en demi-finale à l’Euro

En quinze éditions de l’Euro, le pays organisateur a atteint douze fois la demi-finale. Seuls l’Ukraine et la Pologne en 2012 et la Suisse et l’Autriche en 2008 n’ont pas atteint ce stade de la compétition (il n’y a pas eu de demi-finales en 1980).

Cinq fois seulement le pays hôte l’a emporté : la France à deux reprises en 1984 (contre le Portugal, 3-2 après prolongations) et donc en 2016 (Allemagne, 2-0), le Portugal en 2004 (Pays-Bas, 2-1), l’Italie en 1968 (URSS, 0-0 et tirage au sort) et l’Espagne en 1964 (Hongrie, 2-1 après prolongations).

A sept reprises, le tournoi s’est arrêté là pour l’organisateur : les Pays-Bas en 2000 (Italie, 0-0, tirs au but), l’Angleterre en 1996 (Allemagne, 1-1, tirs au but), la Suède en 1992 (Allemagne, 2-3), l’Allemagne en 1988 (Pays-Bas, 1-2), la Yougoslavie en 1976 (Allemagne, 2-4 après prolongations), la Belgique en 1972 (Allemagne, 1-2) et la France en 1960 (Yougoslavie, 4-5).

Lloris devant Ribéry et Benzema

Avec 81 sélections au compteur, le gardien des Bleus a rejoint Franck Ribéry et Karim Benzema autour de la quinzième place et les a même dépassés au temps de jeu. Il devrait donc être le premier depuis William Gallas en 2010 à franchir ce plafond de verre auquel se sont heurtés avant lui Florent Malouda (80) ou Robert Pires (79). Blaise Matuidi a atteint les 50 capes, à hauteur de Joël Bats et Franck Lebœuf. Paul Pogba a pour sa part déjà rejoint Roger Piantoni (37 sélections) à seulement 23 ans.

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts Cap
14 Hugo Lloris 81 7239 100% 43 22 16 0 57
18 Patrice Evra 79 6556 95% 46 20 13 0 5
28 Bacary Sagna 63 5145 90% 35 15 13 0 0
37 Olivier Giroud 54 2627 57% 34 7 13 20 0
44 Blaise Matuidi 50 3405 84% 33 7 10 8 5
48 Yohan Cabaye 48 2858 77% 29 10 9 4 1
59 Moussa Sissoko 43 2011 47% 28 7 8 1 0
73 Paul Pogba 37 2811 84% 27 5 5 6 0
81 Laurent Koscielny 35 2884 91% 20 6 9 1 0
88 Antoine Griezmann 33 2007 70% 24 4 5 13 0
91 André-Pierre Gignac 32 1275 38% 19 8 5 7 0
123 Dimitri Payet 25 1385 64% 17 3 5 6 0
323 N’Golo Kanté 8 488 63% 8 0 0 1 0
622 Samuel Umtiti 2 180 100% 2 0 0 0 0
Voir le tableau des joueurs

Griezmann puissance six

En six matches à l’Euro, Antoine Griezmann a marqué six buts, soit près de la moitié de son total depuis 2014. Le voilà à la hauteur de Didier Six et juste derrière le trio Emile Veinante, Nicolas Anelka et Robert Pires, avec une bien meilleure moyenne de buts par matches que ces deux derniers à qui il a fallu respectivement 69 et 79 sélections pour atteindre 14 buts. C’est aussi le premier pénalty transformé par Antoine Griezmann en sélection (42e tireur), le 14e en phase finale, le 84e depuis le début de l’Histoire des Bleus [1].

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
14 Olivier Giroud 20 0 54 0,37 0 0 5 0
26 Antoine Griezmann 13 +2 33 0,39 1 1 3 0
44 Blaise Matuidi 8 0 50 0,16 0 0 2 0
52 André-Pierre Gignac 7 0 32 0,22 0 1 1 0
59 Dimitri Payet 6 0  25 0,24 1 0 0 0
61 Paul Pogba 6 0 37 0,16 0 0 0 0
318 Laurent Koscielny 1 0 35 0,03 0 0 0 0
322 Moussa Sissoko 1 0 43 0,02 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

Marseille, neuvième

Si le vélodrome n’a pas toujours souri aux Bleus (3 nuls et 4 défaites en 16 rencontres disputées), Marseille est désormais la ville de Province où l’équipe de France a le plus souvent gagné après Paris, Saint-Denis et Colombes. La victoire contre l’Allemagne est la neuvième là-bas. Nantes arrive ensuite avec huit succès (en neuf matches).

Voir le tableau des villes

Deschamps à hauteur de Lemerre et de Jacquet

On y reviendra après l’Euro, mais Didier Deschamps deviendra dimanche soir le troisième sélectionneur des Bleus en nombre de matches dirigés après Raymond Domenech (79) et Michel Hidalgo (75). Le France-Allemagne de Marseille était le 53e de Deschamps, soit le même total que Roger Lemerre (1998-2002) et Aimé Jacquet (1994-1998). Ses temps de passage sont très proches de ses deux prédécesseurs (33 victoires contre 34). Il ne lui reste plus qu’à gagner un titre comme eux pour soutenir la comparaison jusqu’au bout.

Voir le tableau des sélectionneurs

Le soixante-cinquième 2-0

Rejoint après France-Irlande à la deuxième place des scores les plus fréquents, le 2-0 reprend de l’avance sur le 2-1. C’est la 65e fois que les Bleus l’emportent sur ce score, la troisième fois en phase finale de l’ère Deschamps (après le Nigéria en 2014 et l’Albanie cette année, déjà à Marseille). A l’Euro, les Bleus avaient déjà gagné 2-0 contre l’Ukraine à Donetsk en juin 2012 et face à l’Espagne au Parc en juin 2004.

Voir la matrice des scores

La feuille de match

PNG - 56.9 ko

[1Pour des données détaillées sur les pénalties, lire l’article Penalty pour la France ! Brève histoire des onze mètres (1).

Les articles liés



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 3