18 records à battre pour l’équipe de France en 2022

Publié le 13 mai 2022 - Bruno Colombari - 2

Dans l’histoire de l’équipe de France, de nombreux records peuvent tomber en 2022, que ce soit en terme de victoires, de buts marqués, d’invincibilité, de clean sheets ou de matchs joués à la Coupe du monde.

1. Nombre de victoires en une année : 13 (2003, 2016)

Ce total sera difficile à dépasser, d’autant que l’équipe de France ne jouera au maximum que 15 fois en 2022 (les deux amicaux de mars, les six matchs qualificatifs pour la Ligue des Nations en juin et septembre, et les sept matchs de Coupe du monde, à condition d’atteindre les demi-finales). Il faudrait faire un quasi sans faute pour y parvenir. Mais c’est encore possible, puisque les Bleus ont gagné lors de leurs deux premières sorties en 2022.

Les deux fois où l’équipe de France a gagné 13 fois en une année, elle aurait pu faire mieux : en 2003 elle a perdu à domicile contre la République tchèque en février, et en 2016 elle a raté le coche en finale de l’Euro contre le Portugal après avoir largement dominé le match.

2. Nombre de buts marqués en une année : 40 (2003)

Là aussi, c’est un total très élevé, mais qui pourrait tomber cette année. A condition de dépasser largement la moyenne de deux buts par match, ce qui a été le cas en 2020 (2,37), 2019 (2,45), 2017 (2,09) et 2016 (2,12). En 2000, les Bleus avaient inscrits 39 buts en 17 matchs, dont 13 à l’Euro. Après les matchs de mars, où sept buts ont été inscrits, la moyenne nécessaire pour atteindre les 41 buts en 15 rencontres (2,73) est largement dépassée (3,5). Les matchs de juin, contre des adversaires plus relevés, donneront une tendance plus fiable.


 

3. Victoires consécutives : 14 (2003-2004)

Celui-là est battable, puisque actuellement, après les matchs de mars, l’équipe de France reste sur sept victoires de rang. Ils devraient donc aligner au moins huit victoires consécutives (les six de Ligue des Nations et les deux premières à la Coupe du monde) pour faire tomber le record qui date de 19 ans, à l’époque de Jacques Santini sélectionneur. L’équipe de France s’était inclinée contre la République tchèque pour commencer 2003 puis avait enchaîné 14 victoires consécutives de mars 2003 (6-0 contre Malte) jusqu’en février 2004 (2-0 en Belgique). Fin de série à Rotterdam contre les Pays-Bas (0-0).

4. Record d’invincibilité : 30 (1994-1996)

Aimé Jacquet a connu deux ans et huit mois sans défaite quand il a pris en charge l’équipe de France après la démission de Gérard Houllier, fin 1993. De février 1994 à octobre 1996, l’équipe de France a enchaîné 30 matchs sans en perdre un seul (20 victoires et 10 nuls), même si dans le lot il y a une élimination aux tirs au but contre la République tchèque en juin 1996 en demi-finale de l’Euro.

Les Bleus sont actuellement sur une série très brillante de 20 matchs sans perdre. Le dernier échec remonte au 11 novembre 2020, en amical contre la Finlande (0-2). Depuis, ils ont gagné 14 fois et concédé 6 nuls (dont celui perdu aux tirs au but contre la Suisse en juin 2021, en huitièmes de finale de l’Euro). S’ils ne perdent aucun de leurs onze prochains matchs, c’est-à-dire jusqu’en quarts de finale de la Coupe du monde, le record tombera.

5. Record d’invincibilité en compétition : 27 (depuis 2019)

Celle-là est plus intéressante que la précédente, puisqu’elle ne tient compte que des matchs avec enjeu, qualifications ou phases finales en écartant donc les amicaux. Fin 2021, en l’emportant en Finlande, les Bleus ont égalé le record précédent qui datait de mars 1999. A l’époque, l’équipe de Roger Lemerre avait prolongé la série d’Aimé Jacquet, commencée en septembre 1994, et qui comptait 27 matchs sans défaite (16 victoires, 11 nuls).

Les Bleus de Deschamps peuvent faire mieux dès le 3 juin s’ils ne perdent pas contre le Danemark. En effet, leur dernière défaite en compétition remonte à trois ans, le 8 juin 2019 à Konya contre la Turquie (0-2). Depuis, ils ont enchaîné 19 victoires et 8 nuls.

6. Série sans but encaissé : 11 (2003-2004)

Cette série se superpose en partie avec celle des victoires consécutives. Elle commence en finale de la Coupe des Confédérations, le 29 juin 2003 contre le Cameroun et se termine presqu’un an plus tard, le 13 juin 2004 à Lisbonne par un but de Franck Lampard contre l’Angleterre. Au total, 11 matchs entiers et 1078 minutes sans but encaissé (en comptant les 43 dernières minutes contre la Turquie en 2003 et les 38 premières contre l’Angleterre en 2004). Depuis que Deschamps est sélectionneur, les Bleus n’ont jamais fait mieux que cinq matchs consécutifs sans but encaissé, entre mars et juin 2021.

7. Série de matchs avec au moins un but marqué : 20 (depuis 2020)

C’est une série en cours, qui peut donc être améliorée dès les prochains matchs de juin. Depuis leur défaite contre la Finlande en novembre 2020 (0-2), les Bleus ont toujours marqué au moins un but à chaque match, soit vingt d’affilée. C’est mieux que le précédent record qui datait de 1999-2000 (18 matchs).

8. Plus large victoire en phase finale : 5-0 (1984)

Les Bleus n’ont jamais gagné un match de phase finale par plus de cinq buts d’écart, et ils ne l’ont fait qu’une fois : contre la Belgique lors de l’Euro 1984 (5-0). Il faut aussi mentionner les deux cartons contre le Paraguay à la Coupe du monde 1958 (7-3) et contre l’Arabie Saoudite quarante ans plus tard (4-0). Feront-ils mieux à la Coupe du monde ? Cela pourrait dépendre du profil du troisième adversaire au premier tour, le Danemark et la Tunisie ne semblant pas aussi fragiles défensivement. Si c’est l’Australie (déjà battue 6-0 en 2013) ou les Emirats Arabes Unis (jamais rencontrés), l’affaire est jouable. A partir des huitièmes de finale, c’est beaucoup moins probable, même si l’Allemagne l’a fait récemment contre le Brésil, en 2014 (7-1).


 

9. Record de buts en sélections : 51 (2009)

Le record de buts de Thierry Henry, qui date de 13 ans, ne tient plus qu’à un fil. Olivier Giroud a marqué 48 fois en équipe de France, dont lors de ses deux derniers matchs en mars. Même s’il a perdu sa place de titulaire avec le retour de Karim Benzema, il a montré qu’on pouvait toujours compter sur lui. S’il est dans le groupe en juin et septembre, il peut envisager de devenir le meilleur buteur de l’histoire des Bleus.

10. Record de sélections : 142 (2008)

Hugo Lloris y est presque : avec 137 capes fin mars, il ne lui reste plus que six matchs à jouer pour dépasser Lilian Thuram, qui a quitté l’équipe de France l’année où lui a fait ses débuts (2008). Lloris pourrait devenir le nouveau recordman de sélection dès le 13 juin, ou en septembre si Deschamps fait jouer Maignan d’ici-là, ce qui semble peu probable. Atteindra-t-il les 150 ? Pour cela, il faudrait qu’il joue tous les matchs jusqu’à la finale de la Coupe du monde, le 18 décembre prochain.

11. Nombre de centenaires en sélections alignés ensemble : 3 (2022)

Le 25 mars dernier à Marseille contre la Côte d’Ivoire, il y avait trois titulaires comptant plus de 100 sélections : Hugo Lloris (137), Antoine Griezmann (103) et Olivier Giroud (111). Ce n’était jamais arrivé dans l’histoire de l’équipe de France, le maximum étant précédemment de deux en 2004 (Thuram et Desailly), 2006-2008 (Thuram et Vieira, puis Thuram et Henry) et depuis 2020 (Lloris et Giroud, puis Lloris et Griezmann). Or en 2022 il pourrait même y en avoir quatre, puisque Benzema compte 94 sélections. Mais pour ça il faudrait qu’il joue avec Giroud, ce qui semble peu probable. Pogba en est à 91, donc il peut aussi potentiellement atteindre les 100 d’ici la fin de la Coupe du monde. Pour la finale, ce serait beau...

12. Buts marqués par un joueur lors d’un même match : 5 (1913, 1956)

Ils ne sont que deux à avoir réussi une quinte en équipe de France (cinq buts marqués) : Eugène Maës le 20 avril 1913 contre le Luxembourg (8-0) et Thadée Cisowski le 11 novembre 1956 face à la Belgique (6-3). Parmi les joueurs actuels, Kylian Mbappé est l’auteur d’un quadruplé en novembre 2021 face au Kazakhstan (8-0). Si Benzema et Griezmann n’ont jamais signé de triplé en sélection, ce n’est pas le cas de Giroud, qui l’a fait en juin 2017 contre le Paraguay (5-0).

13. Pénaltys transformés au cours d’un même match : 2 (1980)

Si l’équipe de France a bénéficié de 105 pénaltys depuis 1904, il n’est arrivé qu’une seule fois qu’elle en obtienne deux lors du même match (sans compter les tirs au but, évidemment). C’était à Chypre le 11 octobre 1980, et ce jour-là, à Limassol, c’est Jean-François Larios qui s’en est chargé, les réussissant tous les deux. Au rythme où les Bleus en obtiennent ces derniers temps (5 en 2021, 2 en 2020, 4 en 2019 et 7 en 2018), c’est un cas de figure assez probable.

14. Buteur métronome, lors du plus grand nombre de matchs consécutifs : 8 (1958)

Cette année-là, celle de la Coupe du monde en Suède, Just Fontaine va marquer au moins un but lors des six rencontres de la phase finale (Paraguay 3, Yougoslavie 2, Ecosse 1, Irlande du Nord 2, Brésil 1, RFA 4) et au cours des deux matchs suivants (Grèce 2, Autriche 1). Soit 16 buts sur les 32 (!) inscrits par les Bleus.

Actuellement, le seul Français restant sur une série de buts marqués lors de matchs consécutifs est Olivier Giroud, face à la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud en mars 2022.

15. Buteur exclusif, sur plusieurs matchs consécutifs : 5 (1984)

C’est une variante de la précédente : on regarde maintenant quel est le buteur français qui a inscrit, sur un ou plusieurs matchs, le plus de buts consécutivement (indépendamment de ceux encaissés). Le record est détenu par Michel Platini depuis l’Euro 1984. Il y avait inscrit neuf buts en cinq rencontres, dont cinq d’affilée : les deux derniers face à la Belgique le 16 juin à Nantes et les trois claqués en 17 minutes contre la Yougoslavie le 19 juin à Saint-Etienne. Personne n’a fait mieux depuis.

Sur les 20 dernières années, Karim Benzema (Portugal et Suisse, 2021), Kylian Mbappé (Espagne et Kazakhstan, 2021) et Olivier Giroud (Luxembourg et Paraguay, 2017) en ont signé 4 en 2017 contre le Luxembourg en mars et le triplé contre le Paraguay en juin.

16. Plus grand nombre de buts français à la Coupe du monde : 23 (1958)

C’est en Suède en 1958 que l’équipe de France a explosé ses compteurs, inscrivant 23 buts en seulement 6 matchs : Paraguay 7-3, Yougoslavie 2-3, Ecosse 2-1, Irlande du Nord 4-0, Brésil 2-5 et RFA 6-3. Elle n’a évidemment jamais fait mieux depuis, son total de 1982 (16 en 7 matchs) restant très loin derrière. Pour le battre en 2022, il faudrait évidemment jouer sept fois, et tenir une moyenne astronomique de 3,42 buts par match.


 

17. Meilleur buteur français à la Coupe du monde : 13 (1958)

Ce record-là n’est pas près de tomber, et surtout pas sur une seule compétition. Le cumul sera aussi très difficile à aller chercher, mais il y a trois candidats dans le groupe actuel. Et ça tombe bien, ce sont les trois attaquants titulaires : Griezmann, Mbappé (4 buts chacun en 2018) et Benzema (3 en 2014). Si le record de Fontaine semble inaccessible, Ces trois-là devraient dépasser Thierry Henry (6 buts en 1998 et 2006), Zinédine Zidane (5 sur les mêmes années) et Michel Platini (5 buts en 1978, 1982 et 1986).

18. Plus grand nombre de matchs joués à la Coupe du monde : 17 (1998-2006)

C’est Lilian Thuram qui détient ce record, en quatre éditions (5 en 1996, 5 en 2000, 4 en 2004, 2 en 2008). Il a fait mieux que Zidane (14) et le duo Blanc-Deschamps (13). Mais celui-là tombera sans doute si les Bleus atteignent les huitièmes de finale, puisque Lloris en compte déjà 14. D’autres candidats pourraient dépasser les 17 matchs de Coupe du monde cette année : Varane, Griezmann et Giroud (12) et Pogba (11). Le record de victoires tombera aussi très probablement : Thuram en compte 10, mais Lloris, Pogba, Varane et Giroud en sont déjà à 9. Ce pourrait être fait dès le premier tour.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.