Les assidus : ils n’en manquent pas une !

Publié le 24 février 2019, mis à jour le 1er mars 2019

Ceux-là parviennent à faire leur trou en sélection et n’en bougent plus. Ils enchaînent les matchs par dizaines, jamais absents, rarement remplaçants, parfois remplacés. De Vieira à Mbappé, voici les assidus en Bleu.

Depuis 1904, on compte 62 joueurs (sur 905) à avoir au moins 44 sélections en équipe de France. C’est déjà un total très conséquent : dans le groupe actuel, seuls Varane, Sissoko, Pogba, Griezmann, Matuidi, Giroud et Lloris l’ont dépassé.

Patrick Vieira : 44 matchs entre 1999 et 2002

Le numéro 4 des Bleus, lui, a fait bien mieux : les 44 matchs, ils les a enchaînés sans en manquer un seul entre le 9 octobre 1999 et le 16 octobre 2002, soit trois ans et une semaine ! Il aurait même pu atteindre la cinquantaine s’il n’avait pas manqué le match en Arménie du 8 septembre 1999. Il est donc le recordman de la catégorie des assidus, ceux qui ont disputé le plus de rencontres consécutives en équipe de France.

Sa carrière internationale permet de distinguer deux périodes où il a été omniprésent : entre 1999 et 2002 (deux matchs manqués sur une série de 54) puis entre 2004 et le début 2007 (sept matchs manqué sur une série de 44). Entre les deux, son année 2003 aura été en pointillés (5 sélections en 14 matchs). Et à partir de 2007, il va presque complètement disparaître de la circulation, avec 7 sélections sur 37 rencontres. Sans les blessures qui ont gâché les quatre dernières saisons de sa carrière, il aurait pu faire beaucoup mieux que ses 107 sélections, puisqu’entre sa première et sa dernière cape, les Bleus ont joué 166 fois.

Sur les schémas ci-dessous, les matchs manqués sont représentés par un rond blanc, les matchs joués comme titulaire et en entier par un rond vert foncé, ceux débutés comme titulaire puis remplacé par un rond vert clair et ceux débutés comme remplaçant et entré en cours de jeu par un rond rose. Les périodes comprenant le plus de matchs joués consécutivement sont encadrées en rouge.

PNG - 10.3 ko

PNG - 84.6 ko

Manuel Amoros : 35 matchs entre 1985 et 1989

Une densité exceptionnelle : c’est ce qui frappe quand on regarde le schéma de carrière de Manuel Amoros. Son premier match international est le n°409, contre l’Italie en février 1982. Son dernier est le 504 face au Danemark en juin 1992. Entre les deux, il a capitalisé 82 sélections, sur 95 possibles. Il n’a jamais manqué plus de trois matchs consécutifs. Et la seule fois où en a raté trois, c’était au plus mauvais moment, au coeur de l’Euro 1984, après son carton rouge contre le Danemark en ouverture. Il ne rejouera que les 18 dernières minutes de la finale, grâce à l’altruisme de Patrick Battiston qui simulera une blessure.

Sa série-fleuve commence l’année suivante, le 30 octobre 1985 contre le Luxembourg. Elle se termine près de quatre ans plus tard, le 5 septembre 1989 face à la Norvège. Et ce n’est pas tout : au cours de ces 35 matchs joués consécutivement, Amoros n’aura quasiment rien laissé aux remplaçants : 22 malheureuses minutes à Jean-François Domergue en amical contre la Suisse, en août 1986. Autre stat étonnante : en 82 sélections, il n’est rentré que trois fois comme remplaçant : face à l’Espagne en finale de l’Euro 1984, on l’a vu, et lors de deux matchs amicaux avant l’Euro 1992, contre la Belgique et les Pays-Bas. Impressionnant.

PNG - 60 ko

Luis Fernandez : 34 matchs de 1982 à 1986

S’il n’est que troisième à ce classement, le milieu récupérateur du PSG détient un record qui sera difficile à battre : celui de la plus longue série initiale, c’est-à-dire dès le premier match. Luis est appelé par Michel Hidalgo en novembre 1982 à Rotterdam contre les Pays-Bas. Il ne va plus manquer une seule rencontre jusqu’au 25 juin 1986 contre la RFA à Guadalajara ! Et encore, si les Bleus avaient atteint la finale de la Coupe du monde, il l’aurait évidemment jouée.

La suite sera nettement moins convaincante : après le départ de Michel Platini, il ne jouera que 6 fois sur 24 jusqu’à mars 1990 où il fera son retour. Mais il ne sera titulaire que 7 fois sur 15 et ne jouera plus qu’un seul match en entier, contre l’Albanie en mars 1991.

PNG - 59.7 ko

Didier Deschamps, 30 matchs de 1990 à 1994

Le premier centenaire de l’histoire des Bleus (103 capes en septembre 2000) n’a pas perdu son temps pour établir ce record : 120 matchs lui ont suffi entre ses débuts, en avril 1989, et ses adieux onze ans plus tard. Autant dire qu’il n’a pas manqué grand chose, sa principale période d’absence datant de la saison 1994-1995 où il a manqué 6 matchs d’affilée.

Sa série record, il l’a établie tôt, entre le 5 septembre 1990 contre l’Islande et le 22 mars 1994 face au Chili. Pas la période la plus fructueuse de sa carrière (du moins en sélection), loin de là. C’est celle d’un Euro 1992 manqué dans les grandes largeurs et de l’élimination pathétique de la Coupe du monde américaine à l’automne 1993 (défaites à domicile contre Israël et la Bulgarie). Mais c’est celle où il change de statut, grâce notamment au triomphe de l’OM en Ligue des Champions contre l’AC Milan, en mai 1993. C’est d’ailleurs lors du dernier match de sa série record en Bleu qu’il porte le brassard pour la première fois, face au Chili.

PNG - 68.2 ko

Après avoir détaillé les carrières des quatre joueurs à avoir atteint ou dépassé les 30 matchs joués consécutivement, je vais évoquer les trois joueurs en activité les mieux placés, à savoir Mbappé, Griezmann et Giroud. Ces trois-là (les deux premiers surtout) peuvent améliorer leur total et venir se placer en haut du classement, même si les 44 matchs de Vieira semblent hors de portée.

Kylian Mbappé, 26 matchs depuis 2017 (série en cours)

Quel dommage que Didier Deschamps n’ait pas offert une troisième sélection à l’attaquant monégasque, le 2 juin 2017 contre le Paraguay à Rennes. D’abord parce que Mbappé aurait sans doute eu l’occasion d’ouvrir son compteur de buts (Giroud réussira un triplé, victoire finale 5-0), et surtout parce qu’il en serait aujourd’hui à 29 matchs consécutifs, série en cours ! Le meilleur jeune de la Coupe du monde 2018 n’a en effet manqué qu’une seule rencontre depuis ses débuts en mars 2017. S’il continue à ce rythme, il peut rejoindre puis dépasser Amoros d’ici la fin de l’année 2019.

PNG - 24.4 ko

Olivier Giroud : 25 matchs entre 2012 et 2014

Depuis la mise à l’écart de Karim Benzema, en novembre 2015, Olivier Giroud n’a manqué que quatre matchs avec les Bleus : contre la Suisse à l’Euro 2016, face à la Bulgarie et aux Pays-Bas en octobre 2016 et contre l’Allemagne en novembre 2017. C’est pourtant avant qu’il a réalisé une série de 25 matchs consécutifs, entre septembre 2012 et le quart de finale mondial à Rio contre l’Allemagne en juillet 2014. Il a joué tous les matchs de 2018 et reste sur une série en cours de 18. Jouera-t-il les 8 premiers matchs de 2019 (jusqu’en octobre) pour battre son record personnel ? Possible, mais peu probable.

PNG - 56.7 ko

Antoine Griezmann : 24 matchs depuis 2017 (série en cours)

S’il n’a pas débuté particulièrement jeune en sélection (à 23 ans), l’attaquant colchonero n’a plus laissé sa place à personne par la suite : seulement quatre absences en 71 rencontres depuis mars 2014 : contre la Serbie à l’automne 2014, le Cameroun en mai 2016, la Côte d’Ivoire en novembre 2016 et l’Angleterre en juin 2017. Depuis, il a enchaîné 24 matchs d’affilée.

On remarquera, et c’est un point commun avec Mbappé et Giroud, le faible nombre de matchs joués en entier (sans être remplacé) : 12 sur 67 contre 19 sur 87 pour Giroud et 8 sur 28 pour Mbappé. Contrairement aux joueurs précédents qui étaient soit des défenseurs soit des milieux récupérateurs ou relayeurs (donc peu amené à sortir avant la fin du match), ces trois-là sont attaquants. Et depuis la généralisation du troisième remplaçant en 1995, ce sont les joueurs offensifs qui sont le plus souvent remplacés.

PNG - 40.6 ko

Les 25 joueurs ayant enchaîné au moins 20 matchs consécutifs

Dans le tableau ci-dessous figurent les stats détaillée de la meilleure série de chaque joueur en ayant réussie une d’au moins 20 matchs consécutifs. Sont indiqués le nombre de matchs disputés comme titulaires, ceux entrés en tant que remplaçant, ceux où le joueur est sorti avant la fin, et le total de minutes manquées lors des matchs disputés de la série.

En gras sont indiqués les joueurs en activité, et avec une astérisque ceux dont la série est en cours au 1er janvier 2019.

# joueur  série titu.  remp. sorti  minutes

manquées

1 Patrick Vieira 44 33 11 12 1293
2 Manuel Amoros 35 35 0 2 22
3 Luis Fernandez 34 34 0 5 83
4 Didier Deschamps 30 28 2 2 247
5 Joël Bats 29 29 0 1 28
6 Jean Djorkaeff 29 29 0 0 0
7 William Gallas 27 24 3 4 210
8 Youri Djorkaeff 27 23 6 11 512
9 Raymond Kaelbel 26 26 0 0 0
10 Lilian Thuram 26 23 3 5 313
11 Basile Boli 26 22 4 2 326
12 Kylian Mbappé* 26 21 5 13 541
13 Olivier Giroud 25 15 10 8 1012
14 Raphaël Varane 24 23 1 1 106
15 Georges Bereta 24 22 2 3 204
16 Antoine Griezmann* 24 21 3 17 395
17 Mathieu Valbuena 24 18 6 13 579
18 Etienne Mattler 22 22 0 0 0
19 Laurent Koscielny 22 20 2 2 122
20 Robert Konquet 21 21 0 0 0
21 Marcel Desailly 21 20 1 6 220
22 Willy Sagnol 20 20 0 4 104
23 Florent Malouda 20 19 1 9 245
24 Paul Pogba 20 17 3 5 311
25 Zinédine Zidane 20 17 3 10 321
pour finir...

L’idée de cet article revient à Matthieu Delahais, qui a également élaboré des tableaux statistiques d’où sont tirées ces données. Merci à lui.

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


258 matchs des Bleus en intégralité