Zinédine Zidane, de l’ordre du phénix

Publié le 23 juin 2018

Accidenté avant l’Euro 1996, expulsé au premier tour de 1998, sur le départ après l’Euro 2004, Zidane a plusieurs fois disparu avant de réapparaître encore plus fort et de quitter la scène en finale mondiale. Portait d’un prestidigitateur de lui-même.

JPEG - 105 ko

Son apport

Il est tout simplement la tête de file de la génération la plus prolifique des Bleus, celle qui, de 1994 à 2006, a remporté une Coupe du monde, un Euro et deux Coupes des confédérations. Pour beaucoup, Zidane est le meilleur joueur français de tous les temps. Ça peut se discuter si l’on va plus loin que le palmarès et le total de sélections (108), sa polyvalence et son leadership (hormis la dernière saison) sur le groupe étant moindres que ceux de Platini, qui était aussi un bien meilleur buteur.

S’il frappe un grand coup (au sens figuré) lors de ses débuts en sélection à Bordeaux en août 1994 avec un doublé dans les cinq dernières minutes, nul ne sait à l’époque ce que deviendra le jeune Zidane. Des éléments prometteurs comme lui, il y en a eu d’autres avant et il y en aura d’autres après, mais tous, loin de là, n’atteignent pas le haut niveau.

JPEG - 63 ko

Zidane mettra d’ailleurs quatre ans avant de crever le plafond qui séparent les titulaires indiscutables des héros nationaux. Dès janvier 1998, il se met en mode Coupe du monde avec des prestations de haut niveau contre l’Espagne et la Norvège. Mais c’est évidemment le 12 juillet qu’il explose en catapultant deux fois de la tête (pas vraiment son point fort) le ballon dans les filets brésiliens et en réalisant un festival technique qui annonce celui de 2006.

Car Zidane est une sorte de condensé de ce que le football français a produit de mieux : un toucher de balle soyeux à la Ben Barek, Sahnoun ou Touré, une précision dans les passes à l’égal de Kopa ou Giresse, une vision du jeu jamais vue depuis Platini et un amour du de l’esquive et des feintes qu’il partage avec Piantoni, Six ou Rocheteau.

Avec lui, en particulier quand il est associé avec des milieux récupérateurs comme Deschamps et Petit ou Vieira et Makelele, le niveau d’ensemble de l’équipe monte de plusieurs crans et pour les adversaires l’équation devient insoluble.

Zidane au classement des joueurs

Il fait logiquement partie des centenaires, même s’il lui a fallu pour cela attendre la toute fin de sa carrière, à près de 34 ans. S’il n’avait pas manqué une cinquantaine de matchs entre 1994 et 2006 (une partie de l’année 1999 sur blessure, les deux Coupes des confédérations, la saison 2004-2005…) il aurait fini entre Henry et Thuram. Sa quatrième place est très menacée par Lloris, mais ce sera après la Coupe du monde.

Son bilan est juste phénoménal. En 108 matchs, il en a perdu huit. Vous trouvez ça dingue ? Ça l’est, puisque ça signifie qu’il n’a pas été battu lors de 100 sélections (73 victoires). Mieux : seules deux de ses défaites l’ont été en compétition. Les Danois en juin 2002 et les Grecs à l’Euro 2004 peuvent se vanter d’avoir battu ZZ dans un match qui compte.

# Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
1 Lilian Thuram 142 11666 94% 93 34 15 2
2 Thierry Henry 123 9095 86% 74 33 16 51
3 Marcel Desailly 116 10025 99% 78 26 12 3
4 Zinédine Zidane 108 8507 94% 73 27 8 31
5 Patrick Vieira 107 7654 80% 65 26 16 6
6 Didier Deschamps 103 8362 92% 68 23 12 4
7 Hugo Lloris 100 8979 100% 56 24 20 0
Voir le classement complet des joueurs

Zidane au classement des buteurs

Ses 31 buts l’ont fait échouer au pied du podium, à trois longueurs de David Trezeguet. Il reste quand même un spécialiste des coups de pied arrêtés avec deux coups francs (contre l’Espagne à l’Euro 2000 et l’Angleterre à l’Euro 2004) et six pénalties, dont deux pour ses deux dernières sélections à la Coupe du monde 2006. Seul Raymond Kopa en a transformé autant que lui. Dommage qu’il ait manqué celui contre la Chine juste avant de partir en Allemagne.

Il est désormais dépassé par Olivier Giroud (à la moyenne de buts par match), mais sa position est encore solide : Antoine Griezmann a dix buts de retard.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
1 Thierry Henry 51 123 0,41 1 2 7 0
2 Michel Platini 41 72 0,57 11 3 4 2
3 David Trezeguet 34 71 0,48 0 0 6 1
4 Olivier Giroud 31 76 0,41 0 0 6 1
5 Zinédine Zidane 31 108 0,29 2 6 4 0
6 Just Fontaine 30 21 1,43 0 0 4 5
7 Jean-Pierre Papin 30 54 0,56 0 5 5 0
Voir le classement complet des buteurs

Son équipe préférentielle

En douze ans de carrière et 108 matchs joués, il a croisé 87 partenaires. Si on privilégie le temps de jeu en commun plutôt que le nombre de matchs, son équipe préférentielle est très proche de celle de l’Euro 2000, même si David Trezeguet était remplaçant à l’époque. Makelele, Petit, Wiltord, Gallas, Pirès, Dugarry et Karembeu ont eux aussi joué entre 2000 et 3000 minutes aux côtés de Zizou. Avec Thuram, c’est plus de 117 heures en commun ! Pour l’anecdote, même si ça a son importance, Zidane n’a partagé que 45 minutes avec Eric Cantona (27 contre la République tchèque et 18 face à la Roumanie) et aucune avec Jean-Pierre Papin.

PNG - 39.3 ko

Ses sélectionneurs

Même si Gérard Houllier a prétendu que Zidane aurait été sur la liste des 22 si les Bleus s’étaient qualifiés pour la Coupe du monde 1994, c’est Aimé Jacquet qui le lance en août, et c’est avec lui qu’il compte le plus de sélections (39), juste devant Roger Lemerre (36). C’est Raymond Domenech, avec lequel il avait le moins d’affinités, qui lui a confié les clés de l’équipe en août 2005 en lui rendant le brassard de capitaine dont il était le porteur à l’Euro 2004 avec Santini.

PNG - 24.1 ko

Son premier match : 17 août 1994, France-République tchèque

A 22 ans, Zidane n’est plus un inconnu. Il a fini sa première saison à Bordeaux et aurait été retenu pour la tournée au Japon fin mai s’il ne s’était pas marié à ce moment-là. Quand il remplace Corentin Martins à l’heure de jeu, les Bleus sont menés 0-2 et la première défaite d’Aimé Jacquet se profile. Après quelques minutes d’observation, Zizou se lâche, et poussé par le public bordelais, il sort le grand jeu dans les cinq dernières minutes : une frappe flottante lointaine après deux grigris qui laissent sur place deux défenseurs tchèques, et une tête sur un corner d’Angloma. Un but de la tête sur un corner, tiens, c’est une idée qui peut resservir…


 

Son match référence : 1er juillet 2006, Brésil-France

Il aurait pu y en avoir d’autres, notamment le France-Portugal de l’Euro 2000, où il réalise un très grand match et ne tremble pas au moment de transformer un pénalty en guise de but en or qui envoie les Bleus en finale. Mais ce qu’il fait à Francfort, à 34 ans, contre les champions du monde en titre et grands favoris de l’édition 2006, est tout simplement stupéfiant. C’est un festival Zizou ce soir-là, comme s’il reprenait le fil des vacheries faites aux Brésiliens en 1998 (feintes, passements de jambe, roulettes) et qu’il les actualisait pour ceux qui n’étaient pas là à l’époque, comme Ronaldinho, Kaka, Juninho ou Lucio. Il ne marque pas, mais il sert Henry pour le but victorieux et manque d’un souffle une balle de 2-0 qui longe la ligne sur une action de Ribéry déviée par Juan.


 

Son dernier match : 9 juillet 2006, France-Italie

Il y a pire endroit que le stade olympique de Berlin et une finale de Coupe du monde pour terminer sa carrière. Si sa reprise de la tête de la 98e minute, à hauteur du point de pénalty, sur un centre parfait de Willy Sagnol n’avait pas été sortie par un arrêt réflexe de Buffon, l’histoire aurait été fabuleuse. Un deuxième titre mondial, un deuxième doublé en finale, au revoir et merci avec un quasi certain Ballon d’or à Noël comme cadeau de départ à la retraite.


 

Mais le Zidane de la finale n’est pas celui, rayonnant, contre le Brésil. Il est fermé, tendu à l’extrême, prêt à prendre un risque insensé sur le pénalty qu’il transforme avec un maximum de réussite. A dix minutes de la fin du temps réglementaire, il est touché à l’épaule, demande d’abord un changement, puis reprend en serrant les dents. Les insultes de Marco Materazzi à la 107e font sauter la soupape. On connaît la suite, avec le premier arbitrage vidéo de l’histoire.

Et après ?

Resté à Madrid au terme de sa carrière, Zidane se lance dans la carrière d’entraîneur, passe ses diplômes à Limoges Puis il est nommé adjoint de Carlo Ancelotti, avec qui il remporte la Ligue des Champions 2014. Il prend ensuite en main la Castilla (équipe réserve) sans grand succès. Il récupère l’équipe première en janvier 2016 et enchaîne un invraisemblable triplé en Ligue des Champions (2016-2017-2018) qui le porte au pinacle. C’est alors qu’il prend tout le monde de court en quittant son poste cinq jour après la finale 2018. Son nom est de plus en plus évoqué pour prendre la succession de Didier Deschamps en équipe de France, qu’il revendique depuis 2012.

Tous ses matchs

Dans ce tableau que vous pouvez trier colonne par colonne, la colonne « où » indique si les matches ont lieu à domicile (D), à l’extérieur (E) ou sur terrain neutre (N) ; les adversaires en bleu représentent les victoires, en gris les nuls et en rouge les défaites ; « bm » indique les buts marqués ; « tps » désigne le temps de jeu pour chaque match, l’astérisque avant la durée signale une entrée en jeu en tant que remplaçant. Enfin, « sel » indique le sélectionneur : « RD » pour Raymond Domenech, « JS » pour Jacques Santini, « RL » pour Roger Lemerre et « AJ » pour Aimé Jacquet.

#dategenreadversaireres.bmtpssel
108 09/07/2006 CM N Italie 1-1 1 110 RD
107 05/07/2006 CM N Portugal 1-0 1 90 RD
106 01/07/2006 CM N Brésil 1-0 0 90 RD
105 27/06/2006 CM N Espagne 3-1 1 90 RD
104 18/06/2006 CM N Corée du Sud 1-1 0 89 RD
103 13/06/2006 CM N Suisse 0-0 0 90 RD
102 07/06/2006 Amical D Chine 3-1 0 90 RD
101 31/05/2006 Amical D Danemark 2-0 0 66 RD
100 27/05/2006 Amical D Mexique 1-0 0 52 RD
99 01/03/2006 Amical D Slovaquie 1-2 0 45 RD
98 12/10/2005 qCM D Chypre 4-0 1 90 RD
97 08/10/2005 qCM E Suisse 1-1 0 90 RD
96 07/09/2005 qCM E Rep. d’Irlande 1-0 0 70 RD
95 03/09/2005 qCM D Féroé 3-0 0 57 RD
94 17/08/2005 Amical D Côte d’Ivoire 3-0 1 90 RD
93 25/06/2004 Euro N Grèce 0-1 0 90 JS
92 21/06/2004 Euro N Suisse 3-1 1 90 JS
91 17/06/2004 Euro N Croatie 2-2 0 90 JS
90 13/06/2004 Euro N Angleterre 2-1 2 90 JS
89 06/06/2004 Amical D Ukraine 1-0 1 90 JS
88 20/05/2004 Amical D Brésil 0-0 0 69 JS
87 18/02/2004 Amical E Belgique 2-0 0 70 JS
86 15/11/2003 Amical E Allemagne 3-0 0 90 JS
85 11/10/2003 qEuro D Israël 3-0 0 90 JS
84 10/09/2003 qEuro E Slovénie 2-0 0 78 JS
83 20/08/2003 Amical E Suisse 2-0 0 70 JS
82 02/04/2003 qEuro E Israël 2-1 1 90 JS
81 29/03/2003 qEuro D Malte 6-0 2 90 JS
80 12/02/2003 Amical D Rep. Tchèque 0-2 0 90 JS
79 16/10/2002 qEuro E Malte 4-0 0 90 JS
78 12/10/2002 qEuro D Slovénie 5-0 0 90 JS
77 07/09/2002 qEuro E Chypre 2-1 0 90 JS
76 21/08/2002 Amical E Tunisie 1-1 0 90 JS
75 11/06/2002 CM N Danemark 0-2 0 90 RL
74 26/05/2002 Amical E Corée du Sud 3-2 0 38 RL
73 17/04/2002 Amical D Russie 0-0 0 90 RL
72 27/03/2002 Amical D Ecosse 5-0 1 80 RL
71 13/02/2002 Amical D Roumanie 2-1 0 71 RL
70 11/11/2001 Amical E Australie 1-1 0 81 RL
69 06/10/2001 Amical D Algérie 4-1 0 46 RL
68 01/09/2001 Amical E Chili 1-2 0 90 RL
67 15/08/2001 Amical D Danemark 1-0 0 90 RL
66 25/04/2001 Amical D Portugal 4-0 0 45 RL
65 28/03/2001 Amical E Espagne 1-2 0 62 RL
64 24/03/2001 Amical D Japon 5-0 1 90 RL
63 27/02/2001 Amical D Allemagne 1-0 1 82 RL
62 15/11/2000 Amical E Turquie 4-0 0 63 RL
61 05/09/2000 Amical D Angleterre 1-1 0 65 RL
60 16/08/2000 Amical D Sélection FIFA 5-1 0 90 RL
59 02/07/2000 Euro N Italie 2-1 0 103 RL
58 28/06/2000 Euro N Portugal 2-1 1 117 RL
57 25/06/2000 Euro N Espagne 2-1 1 90 RL
56 16/06/2000 Euro N Rep. Tchèque 2-1 0 90 RL
55 11/06/2000 Euro N Danemark 3-0 0 90 RL
54 06/06/2000 Amical E Maroc 5-1 0 29 RL
53 04/06/2000 Amical N Japon 2-2 1 89 RL
52 28/05/2000 Amical E Croatie 2-0 0 82 RL
51 26/04/2000 Amical D Slovénie 3-2 0 90 RL
50 23/02/2000 Amical D Pologne 1-0 1 90 RL
49 13/11/1999 Amical D Croatie 3-0 0 45 RL
48 09/10/1999 qEuro D Islande 3-2 0 90 RL
47 08/09/1999 qEuro E Arménie 3-2 1 72 RL
46 04/09/1999 qEuro E Ukraine 0-0 0 90 RL
45 10/02/1999 Amical E Angleterre 2-0 0 90 RL
44 20/01/1999 Amical D Maroc 1-0 0 66 RL
43 14/10/1998 qEuro D Andorre 2-0 0 90 RL
42 10/10/1998 qEuro E Russie 3-2 0 90 RL
41 05/09/1998 qEuro E Islande 1-1 0 90 RL
40 19/08/1998 Amical E Autriche 2-2 0 45 RL
39 12/07/1998 CM D Brésil 3-0 2 90 AJ
38 08/07/1998 CM D Croatie 2-1 0 90 AJ
37 03/07/1998 CM D Italie 0-0 0 120 AJ
36 18/06/1998 CM D Arabie Saoudite 4-0 0 70 AJ
35 12/06/1998 CM D Afrique du sud 3-0 0 90 AJ
34 05/06/1998 Amical E Finlande 1-0 0 89 AJ
33 29/05/1998 Amical E Maroc 2-2 0 63 AJ
32 27/05/1998 Amical N Belgique 1-0 1 90 AJ
31 22/04/1998 Amical E Suède 0-0 0 45 AJ
30 25/02/1998 Amical D Norvège 3-3 1 62 AJ
29 28/01/1998 Amical D Espagne 1-0 1 90 AJ
28 12/11/1997 Amical D Ecosse 2-1 0 90 AJ
27 11/10/1997 Amical D Afrique du sud 2-1 0 45 AJ
26 11/06/1997 Amical D Italie 2-2 1 90 AJ
25 07/06/1997 Amical D Angleterre 0-1 0 14 AJ
24 03/06/1997 Amical D Brésil 1-1 0 90 AJ
23 02/04/1997 Amical D Suède 1-0 0 56 AJ
22 26/02/1997 Amical D Pays-Bas 2-1 0 90 AJ
21 22/01/1997 Amical E Portugal 2-0 0 90 AJ
20 09/11/1996 Amical E Danemark 0-1 0 80 AJ
19 09/10/1996 Amical D Turquie 4-0 0 90 AJ
18 31/08/1996 Amical D Mexique 2-0 0 45 AJ
17 26/06/1996 Euro N Rep. Tchèque 0-0 0 120 AJ
16 22/06/1996 Euro N Pays-Bas 0-0 0 120 AJ
15 18/06/1996 Euro N Bulgarie 3-1 0 62 AJ
14 15/06/1996 Euro N Espagne 1-1 0 90 AJ
13 10/06/1996 Euro N Roumanie 1-0 0 80 AJ
12 05/06/1996 Amical D Arménie 2-0 0 90 AJ
11 01/06/1996 Amical E Allemagne 1-0 0 45 AJ
10 21/02/1996 Amical D Grèce 3-1 1 45 AJ
9 24/01/1996 Amical D Portugal 3-2 0 90 AJ
8 15/11/1995 qEuro D Israël 2-0 0 90 AJ
7 11/10/1995 qEuro E Roumanie 3-1 1 85 AJ
6 06/09/1995 qEuro D Azerbaïdjan 10-0 1 90 AJ
5 16/08/1995 qEuro D Pologne 1-1 0 90 AJ
4 22/07/1995 Amical E Norvège 0-0 0 45 AJ
3 26/04/1995 qEuro D Slovaquie 4-0 0 74 AJ
2 08/10/1994 qEuro D Roumanie 0-0 0 18 AJ
1 17/08/1994 Amical D Rep. Tchèque 2-2 2 27 AJ

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

A paraître le 14 novembre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité