Bruno Colombari

Né la même année qu’Eric Cantona, celle où Geoff Hurst marquait trois buts en finale de la coupe du monde à Wembley. Journaliste depuis 1989, il a écrit des articles pour le site et le mensuel Les cahiers du football entre 2005 et 2008 avant de créer en août 2010 Chroniques bleues, dont il dirige la rédaction. Il a coécrit le Dico des Bleus, un dictionnaire historique de l’équipe de France, à l’initiative de Matthieu Delahais et avec Alain Dautel, publié chez Marabout en novembre 2017 et mis à jour et enrichi en novembre 2018 puis en octobre 2022. En septembre 2022, est publié chez Solar Espagne 82, la Coupe d’un monde nouveau coécrit avec Richard Coudrais. En novembre 2020 sortait, toujours chez Solar, Un maillot, une légende coécrit avec Matthieu Delahais.
Il est aussi l’auteur de cinq romans, dont un, 12 juillet, s’appuie sur la finale de la coupe du monde 1998. Il a été publié en décembre 2016 aux éditions Salto.

Voir l’ensemble de la rédaction

Articles de cet auteur

Série, fais-moi peur

Publié le 17 novembre 2010 - Bruno Colombari

On l’oublie souvent, mais les Bleus ont acquis depuis un peu plus de vingt ans une réelle solidité défensive. Le point faible de la sélection, qui aura coûté cher lors de la Coupe du monde en Espagne (douze buts encaissés en sept matches) est devenu son point fort, quels que soient les passages à vide traversés depuis.

16 novembre 1977 : France-Bulgarie

Publié le 16 novembre 2010 - Bruno Colombari

Une qualification pour la coupe du monde après douze ans d’absence, le retour de Rocheteau et des Bulgares qui prennent un but à la dernière seconde du match. 77, année héroïque.

De André Tassin à Fabien Barthez, une brève histoire des listes bleues

Publié le 9 novembre 2010 - Bruno Colombari

C’est mardi 11 mai que Raymond Domenech donnera la liste des 23 joueurs appelés pour la coupe du monde 2010, la treizième de l’équipe de France. Petit retour sur ces listes successives et sur les 193 joueurs qui y ont figuré, de Fabien Barthez (17 matches, record à battre) à André Tassin, premier gardien remplaçant en 1930.

Domenech, l’amour et les Olympiques, en 1996

Publié le 8 novembre 2010 - Bruno Colombari

Pires, Vieira, Wiltord, Makelele, Dhorasoo... Et Domenech. Les premiers s’apprêtent à vivre une belle aventure, le second les a sélectionnés et affirme qu’il les aime. Nous sommes en juin 1996, à Barcelone, quelques semaines avant les Jeux Olympiques d’Atlanta.

Le manège en chantier

Publié le 7 novembre 2010 - Bruno Colombari

Trois victoires, sept nuls, neuf buts marqués, quatre encaissés : la première saison de Domenech consacre le surplace. Essayons tout de même de faire avancer le Schmilblick.

Les Bleus sans numéro 10, ça donne quoi ?

Publié le 4 novembre 2010 - Bruno Colombari

Depuis l’après-guerre, l’équipe de France n’a joué qu’une coupe du monde sans meneur de jeu. C’était en 1966 en Angleterre, et cette année-là, le Mexique et l’Uruguay avaient largement contribué à éliminer les Bleus d’entrée. Sans un joueur du niveau de Kopa, Platini ou Zidane, la France a-t-elle une chance d’aller loin ?

Envoyer un message