Accueil > Temps additionnel > En attendant l’Euro : quelques records à battre

télécharger l'article au format PDF

En attendant l’Euro : quelques records à battre

Publié le 5 février 2016, mis à jour le 2 mars 2016

PNG - 21.7 koLilian Thuram, Michel Platini, Johan Vonlanthen, Erwin Van der Sar, Oliver Bierhoff ou Piero Anastasi détiennent tous un record en phase finale de l’Euro. Lesquels seront battus en juillet, et par qui ?

Les records impliquant l’équipe de France ou l’un de ses joueurs sont signalés par une pastille bleue à droite. Les autres par une pastille rouge.

Trois fois champions d’Europe

La France (1984 et 2000) est la seule nation à pouvoir rejoindre l’Allemagne (1972, 1980 et 1996) et l’Espagne (1964, 2008 et 2012) au premier rang des champions d’Europe. L’hypothèse que le titre échappe à ces trois-là est peu probable mais pas impossible : l’Angleterre, l’Italie et surtout la Belgique ont les moyens d’emporter un tournoi beaucoup plus ouvert que la coupe du monde.

PNG - 279.2 ko

Jouer 16 fois à l’Euro

Ce record-là est codétenu par le Français Lilian Thuram et le Néerlandais Erwin van der Sar. Cristiano Ronaldo devrait les dépasser dès le premier tour puisqu’il compte 14 matches à l’Euro, devant Andres Iniesta (12), Andrea Pirlo (11), Sergio Ramos (11), Zlatan Ibrahimovic (10) et Pepe (9).

PNG - 332.5 ko

Gagner par cinq buts d’écart

Compétition resserrée sur un nombre réduit d’équipes, l’Euro ne se prête pas aux scores fleuves, contrairement à la coupe du monde. Le plus gros écart de buts a été atteint quatre fois : en 2000 les Pays-Bas ont battu la Yougoslavie 6-1 en quart de finale, alors que que la France a battu la Belgique 5-0 en 1984, tout comme le Danemark face à la Yougoslavie (déjà) la même année et la Suède contre la Bulgarie en 2004. Ces trois derniers matches ont tous eu lieu au premier tour. En 2016, la compétition élargie à 24 pourrait donner lieu à des cartons au premier tour. Ou plus tard : le plus gros score de la coupe du monde 2014, un certain 7-1, s’est produit en demi-finale.

PNG - 306.9 ko

Marquer quatorze fois

En 1984, l’équipe de France cartonne avec 14 buts inscrits en seulement 5 matches, même si Bellone est le seul attaquant à trouver le chemin des filets (pour le dernier but du tournoi contre l’Espagne en finale). Ce record devrait tomber cette année : avec 7 matches à disputer, il y a des chances que l’un des finalistes dépasse ce total. En 2014, l’Allemagne championne du monde avait marqué 18 fois.

PNG - 336.3 ko

Un meilleur buteur à neuf buts

Ce record-là, français comme celui de Fontaine en coupe du monde, sera difficile à battre même si, avec un tournoi à sept matches et un premier tour a priori plus facile, il y a moyen désormais de faire aussi bien que Platini en 1984 (qui n’avait eu que cinq matches, rappelons-le).
Si on tient compte du total de buts marqués en phase finale de l’Euro, trois candidats sont déclarés pour atteindre, voire dépasser le total de neuf buts (en plusieurs tournois) : le Portugais Cristiano Ronaldo (6), le Suédois Zlatan Ibrahimovic (6) et l’Anglais Wayne Rooney (5).

PNG - 277.3 ko

Deux triplés dans le même tournoi

Réussir un triplé dans un grand tournoi, c’est rare. En réussir deux d’affilée, c’est unique, du moins à l’Euro. En 1984, Michel Platini l’a fait, contre la Belgique (5-0) et face à la Yougoslavie (3-2). Le capitaine des Bleus avait même poussé le vice jusqu’à varier les plaisirs avec à chaque fois un but de la tête, un du droit et un du gauche. Et comme du droit c’est plus facile, il l’a fait sur coup-franc direct et sur pénalty. Comment faire mieux ?

PNG - 181.1 ko

Un triplé en dix-huit minutes

Pour faire mieux, il suffit de se donner une contrainte de temps. Montre en main, Platini a marqué trois buts en 18 minutes contre la Yougoslavie, au pied du kop Nord de Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne, autant dire à la maison (il y a passé trois ans entre 1979 et 1982). Une stat qui intéresse forcément Robert Lewandowski, puisque l’avant-centre polonais du Bayern a réussi en 2015 un quintuplé en neuf minutes face à Wolfsburg. Allez, Robert, on t’attend !

PNG - 169.1 ko

Un doublé en finale

Zidane l’a fait en 1998 contre le Brésil, mais ils sont trois à avoir signé un doublé en finale d’un Euro : l’Allemand Gerd Müller contre l’URSS en 1972, son compatriote Horst Hrubesch contre la Belgique en 1980 et encore un Allemand, Oliver Bierhoff, face à la République tchèque en 1996. Les deux derniers ont été décisifs puisqu’ils ont permis la victoire de leur équipe sur le score de 2-1 (3-0 en 1972). Thomas Müller en fera-t-il autant en 2016 ?

PNG - 272 ko

Ouvrir le score après 68 secondes

Lors du dernier match du premier tour de l’Euro 2004, on ne sait pas encore que la Grèce, vainqueur surprise du Portugal lors du match d’ouverture, sera le prochain vainqueur du tournoi. Dimitri Kirichenko non plus, surtout quand il contre un dégagement raté de Katsouranis pour aller battre Nikopolidis après 68 secondes de jeu. La Grèce s’incline finalement 1-2 et se qualifie grâce à une meilleure attaque devant l’Espagne qui compte le même nombre de points.

PNG - 241.5 ko

Marquer à dix-huit ans

Le but de Johan Vonlanthen contre la France, en juin 2004 lors de l’ultime match du premier tour de l’Euro portugais serait tombé dans l’oubli si son auteur n’avait pas 18 ans et 141 jours. C’est depuis le plus jeune joueur à avoir marqué à l’Euro. Ce sera difficile de faire mieux cet été.

PNG - 342.2 ko

Champion d’Europe à vingt ans

Qui se souvient de Pietro Anastasi, hormis bien sûr les tifosi de la Juve et de l’Inter ? En 1968, le joueur italien (à droite sur la photo ci-dessous, à côté de Gigi Riva) devient à 20 ans et 64 jours le plus jeune vainqueur de l’Euro, et en marquant en finale face à la Yougoslavie pour sa deuxième sélection. La première avait eu lieu aussi en finale, deux jours plus tôt, mais les deux équipes s’étaient séparées sur un score nul (1-1) au terme des prolongations, et il n’y avait pas de séance de tirs au but.

Ce record-là pourrait tomber cet été, par exemple si Kingsley Coman était dans la liste des 23 et si les Bleus remportaient le tournoi : l’attaquant du Bayern (né le 13 juin 1996) aura 20 ans et 27 jours le 10 juillet. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

PNG - 170.8 ko



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 8