Tableaux de bord 857 après Suède-France

Publié le 6 septembre 2020 - Bruno Colombari

Un retour après 293 jours d’absence, le premier huis clos de l’histoire des Bleus, les débuts d’Upamecano, le troisième loupé sur pénalty de Griezmann, la première victoire à l’extérieur en Ligue des Nations : les tableaux de bord se déconfinent.

PNG - 5.3 ko

Affluences : zéro spectateur, première historique

Jamais l’équipe de France n’avait joué de match officiel à huis clos. Les précédents concernaient plutôt des parties d’entraînement et ne comptaient pas pour une sélection. Ce Suède-France constitue donc la plus faible affluence de l’histoire des Bleus, mais ce ne sera pas la seule, puisque les prochains matchs de 2020 se joueront très probablement eux aussi à huis clos.

Voir le tableau des affluences.

PNG - 18.1 ko

Calendrier : un record sans jouer depuis 1947

Il aura donc fallu 293 jours pour revoir les Bleus, absents des radars entre le 19 novembre 2019 et le 5 novembre 2020. Ce n’est pas un record dans l’histoire, c’est même un trou de calendrier assez banal entre les deux guerres. Les périodes d’absences les plus longues se trouvent d’ailleurs pendant les deux conflits mondiaux, avec plus de cinq ans pour le premier (1743 jours entre 1914 et 1919), et deux fois deux ans (770 jours entre 1940 et 1942, puis 1015 jours entre 1942 et 1944) pour le deuxième.

La dernière fois où l’équipe de France a été absente plus longtemps, c’était entre le 19 mai 1946 et le 23 mars 1947, soit 308 jours.

Le record du premier match le plus tardif de l’année n’a pas été battu, puisqu’il s’agit du 24 décembre 1944 (359e jour de l’année), qui était d’ailleurs le seul cette année-là. L’équipe de France avait reçu la Belgique au Parc des Princes quatre mois après la libération de Paris, et alors que les combats se poursuivaient dans l’Est de la France. Mais ce 5 septembre, 249e jour de l’année, est désormais la deuxième date la plus tardive, loin devant celles de mai (le 27 en 1950, le 14 en 1953) ou de fin avril (le 30 en 1969, le 29 en 1987). Pour la petite histoire, le premier match le plus précoce a été joué le 1er janvier 1911. Ce record-là ne sera jamais battu.

Lire l’article Une si longue absence

PNG - 5.3 ko

C’est la première victoire à l’extérieur en Ligue des Nations

Après le 0-0 de septembre 2018 à Munich contre l’Allemagne, et le 0-2 de novembre 2018 à Rotterdam contre les Pays-Bas, l’équipe de France a enfin ouvert son compteur à l’extérieur en Ligue des Nations, avec un premier but, et une première victoire.

En qualification pour le championnat d’Europe des Nations, il n’avait fallu deux matchs aux Français pour gagner à l’extérieur, à Vienne contre l’Autriche (4-2) en mars 1960, pour un quart de finale retour après un nul 1-1 à Athènes contre la Grèce en décembre 1958.

En qualification pour la Coupe du monde, ça avait été encore plus expéditif (6-1) en avril 1934 sur un seul match à Luxembourg avec un but d’Alfred Aston au bout de 3 minutes de jeu.

Voir le tableau des matchs

PNG - 5.5 ko

L’arbitre : Szymon Marciniak (Pologne)

Il avait déjà arbitré, il y a six ans, un France-Portugal à Saint-Denis le 11 octobre 2014. Et il avait déjà sifflé un pénalty que l’on qualifiera poliment de discutable pour une faute de Pogba sur Joao Mario, qui venait juste de remplacer Cristiano Ronaldo (décidément !), et transformé par Quaresma. Mais Benzema et Pogba avaient donné une avance suffisante à la France qui l’avait emporté 2-1. Ce coup-ci, c’est pour une faute sur Anthony Martial qu’il a accordé un pénalty à Antoine Griezmann, raté à la dernière minute.

Voir le tableau des arbitres

PNG - 15.5 ko

Score : 81e 1-0

A Solna, les Bleus n’ont pas fait dans l’originalité : 1-0, c’est le score le plus fréquent depuis 1904, avec 81 occurrences sur 857. Avec Didier Deschamps, il est même plus fréquent (11 fois sur 101), mais moins que les 2-1. C’est la troisième fois depuis la victoire en Coupe du monde 2018 que l’équipe de France l’emporte sur ce score, après l’amical contre l’Uruguay et la victoire en Islande l’an dernier. Et contre la Suède, c’est la troisième fois également dans l’histoire des confrontations entre les deux nations. Les deux précédents remontent à novembre 2014 à Marseille et à avril 1997 au Parc, les deux fois en amical et à domicile donc.

Voir la matrice des scores

PNG - 5.4 ko

Gardiens : 300ème clean-sheet, le 52e pour Lloris

Si le record de 51 clean sheets (matchs sans but encaissé) de Fabien Barthez est tombé hier soir, il faut rappeler que Hugo Lloris a eu besoin de 115 capes pour le battre, alors que l’Ariégeois l’avait établi en 87 sélections seulement. D’autre part, le 1-0 de Solna est le trois centième match où les Bleus n’encaissent pas de but. Ce qui représente 237 victoires allant de 1-0 (81 fois) à 10-0 (contre l’Azerbaïdjan en 1995), et 37 matchs nuls. Lloris et Barthez représentent donc à eux deux 103 clean sheets sur 300. Impressionnant.

Voir le tableau des gardiens

PNG - 8.3 ko

Buteurs : quatorzième pour Mbappé, troisième pénalty manqué pour Griezmann

On attendait Olivier Giroud, qui vise la barre des 41 buts de Michel Platini. On attendait aussi Antoine Griezmann, qui pouvait dépasser Fontaine et Papin s’il marquait. Et on a vu Kylian Mbappé, qui a retrouvé le chemin des filets après une longue pause (depuis juin 2019), d’une frappe sans angle du gauche.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
3 Olivier Giroud 0 39 98 0,40 0 3 6 1
8 Antoine Griezmann 0 30 79 0,38 1 7 4 0
25 Kylian Mbappé 14 +1 35 0,40 0 1 2 0
77 Raphaël Varane 5 0 65 0,08 0 0 0 0
316 Anthony Martial 1 0 19 0,05 0 0 0 0
335 N’Golo Kanté 1 0 40 0,03 0 0 0 0

Voir le tableau des buteurs

Antoine Griezmann a donc manqué son troisième pénalty consécutif après ceux contre l’Albanie et Andorre en septembre 2019. Mais il avait marqué les 7 premiers, dont trois, extrêmement importants, en Coupe du monde 2018. Il est le meilleur buteur français aux penalties, mais aussi celui qui en a manqué le plus, à égalité avec Papin.

Lire l’article Penalty pour la France ! Brève histoire des onze mètres

PNG - 7.1 ko

Joueurs : Upamecano 909ème Bleu

C’était annoncé, et il était titulaire à Solna, ce qui est rare en compétition pour un défenseur débutant : Samuel Umtiti en avait fait de même en quart de finale de l’Euro 2016 contre l’Islande, comme Raphaël Varane en mars 2013 face à la Géorgie. Il est aussi le 48e novice lancé par Didier Deschamps, qui a utilisé 83 joueurs différents depuis 2012. Upamecano est enfin le troisième international français de l’histoire dans la lettre U, après Joseph Ujlaki (en 1952) et donc Samuel Umtiti (2016). Mais il a deux mois de plus que Kylian Mbappé, et n’est donc pas le benjamin des Bleus en activité.

Lire l’article Tableau des benjamins de l’équipe de France de football

Lire l’article En 100 matchs, 90 compositions différentes

Olivier Giroud intègrera peut-être le cercle étroit des centenaires en octobre prochain. Pour l’instant, il se contente de gagner deux places en doublant le duo Blanc-Lizarazu, qui ont terminé leur carrière internationale à leur 97e sélection, en septembre 2000 pour le premier, en juin 2004 pour le deuxième. Antoine Griezmann est aux portes du top 20 avec 79 capes (en 83 matchs seulement !) où il rejoint Robert Pirès dont le temps de jeu est nettement inférieur. Raphaël Varane va entrer dans le top 30 dans quelques jours : il est à la hauteur de Marius Trésor et Bacary Sagna avec 65 capes. A 27 ans, c’est une belle performance. N’Golo Kanté en est pour sa part à 40, dont 31 victoires et seulement 3 défaites.

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Année Ordre
4 Hugo Lloris 115 10329 100% 68 25 22 2008 833
8 Olivier Giroud 98 5606 68% 64 15 19 2011 859
21 Antoine Griezmann 79 5716 84% 56 12 11 2014 874
31 Raphaël Varane 65 5611 98% 44 11 10 2013 867
70 N’Golo Kanté 40 3044 85% 31 6 3 2016 884
89 Kylian Mbappé 35 2473 83% 24 6 5 2017 893
104 Lucas Digne 31 1937 61% 21 6 4 2014 875
176 Anthony Martial 19 786 47% 15 2 2 2015 882
225 Steven Nzonzi 15 515 27% 11 3 1 2017 898
292 Presnel Kimpembe 10 626 60% 7 2 1 2018 901
367 Adrien Rabiot 7 447 71% 4 2 1 2016 889
445 Léo Dubois 5 401 80% 5 0 0 2019 906
458 Ferland Mendy 5 238 40% 4 0 1 2018 904
669 Dayot Upamecano 1 90 100% 1 0 0 2020 909

Voir le tableau des joueurs

JPEG - 34.7 ko

Indice de renouvellement : 6 sur 11

Forcément, plus de neuf mois après le précédent match, les titulaires alignés à Solna n’avaient guère de chances d’être les mêmes qu’en Albanie. De fait, on n’en retrouvait que cinq au coup d’envoi : Kimpembe, Dubois, Varane, Griezmann et Giroud. Lenglet, Ben Yedder et Sissoko sont restés sur le banc, alors que Mandanda, Benjamin Mendy et Tolisso n’étaient pas là.

Il s’agit aussi de la 91e composition différente de Didier Deschamps en 101 matchs depuis août 2012.

Lire l’article En 100 matchs, 90 compositions différentes

PNG - 5.9 ko

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[857] Suède 0-1 France

Qualifications Ligue des Nations 2021
5 septembre 2020, 20h45 - Solna, Friends Arena
0 spectateur (huis clos).
arbitre : Szymon Marciniak (Pologne)
sélectionneur : Didier Deschamps - 101e match, 51 ans
disposition : 3-5-2

TACTIQUE
JPEG - 69.8 ko
BUT
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 41’ Kylian Mbappé
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
1 Hugo Lloris 90 115 33 Tottenham
4 Raphaël Varane 90 65 27 Real Madrid
20 Dayot Upamecano 90 1’ 1 21 RB Leipzig
3 Presnel Kimpembe 90 10 25 Paris SG
2 Léo Dubois 88 5 25 Lyon
19  Ferland Mendy  2     5  25  Real Madrid
12 Lucas Digne 90 31 27 Everton
13 N’Golo Kanté  90 40 29 Chelsea
14  Adrien Rabiot  90      7   25  Juventus
7 Antoine Griezmann 90 79 29 FC Barcelone
10 Kylian Mbappé 77       35 21 Paris SG
11  Anthony Martial  13   19  24  Manchester United
9 Olivier Giroud 89 98 33 Chelsea
15  Steven Nzonzi 1      15  31  Rennes
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
23 Mike Maignan 0 25 Lille
5  Clément Lenglet  7   25   FC Barcelone
21  Lucas Hernandez  17  24 Bayern Munich
17 Moussa Sissoko 62 31 Tottenham
6  Eduardo Camavinga  0  17  Rennes
8  Jonathan Ikoné  4  22  Lille
22 Wissam Ben Yedder 8 30 AS Monaco
18 Nabil Fekir 24 27 Betis Seville

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 22.9 ko
RÉSUMÉ


 

Derniers livres parus



Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité