Accueil > Un nom sur un maillot > Varane et Benzema ont de grandes oreilles

télécharger l'article au format PDF

Varane et Benzema ont de grandes oreilles

Publié le 25 mai 2014, mis à jour le 12 décembre 2016

Les Bleus vainqueurs d’une coupe d’Europe des clubs champions sont désormais 25 après la victoire du Real Madrid. Huit d’entre eux l’ont fait une année de coupe du monde.

Faut-il avoir un international français pour gagner la Ligue des Champions ? En tout cas, pour la quatrième année consécutive, des Bleus inscrivent le plus prestigieux trophée européen à leur palmarès : après Abidal en 2011, Malouda en 2012 et Ribéry en 2013, Raphaël Varane et Karim Benzema ont complété en 2014 la liste des joueurs de l’équipe de France vainqueurs de la C1. Varane était même le plus jeune de tous : avec vingt et un ans et vingt-neuf jours (soyons précis), il devance Anelka qui avait vingt et un ans et soixante et onze jours en mai 2000. Karim Benzema est quant à lui le dernier Français vainqueur, en 2016.

JPEG - 47.5 ko

Voici la liste complète (ne figurent ici que les internationaux français) :

2016 : Benzema (Real Madrid)
2014 : Varane et Benzema (Real Madrid)
2013 : Ribéry (Bayern Munich)
2012 : Malouda (Chelsea)
2011 : Abidal (Barcelone)
2009 : Henry et Abidal (Barcelone)
2008 : Evra (Manchester United)JPEG - 27.6 ko
2006 : Giuly (Barcelone)
2005 : Cissé (Liverpool)
2002 : Zidane et Makelele (Real Madrid)
2001 : Lizarazu et Sagnol (Bayern Munich)
2000 : Anelka et Karembeu (Real Madrid)
1998 : Karembeu (Real Madrid)
1996 : Deschamps (Juventus)
1994 : Desailly (Milan AC)
1993 : Barthez, Angloma, Desailly, Boli, Sauzée, Durand, Deschamps et Di Meco (OM)
1985 : Platini (Juventus)
1959 : Kopa (Real Madrid)
1958 : Kopa (Real Madrid)
1957 : Kopa (Real Madrid)

A cette liste s’ajoutent donc Eydelie et Thomas qui ont gagné en 1993 avec l’OM sans avoir été internationaux A. Jean-Marc Ferreri et Bernard Casoni (1993) et Mickael Silvestre (2008) étaient sur la feuille de match mais n’ont pas joué.

Le Real aime les Français

JPEG - 29 koOn remarquera la prédominance du Real Madrid dans cette liste, avec pas moins de sept vainqueurs, devant le Bayern et Barcelone (trois) et la Juventus (deux). Raymond Kopa est le seul à avoir gagné trois C1 (consécutives, en plus) devant Abidal, Karembeu, Deschamps et Desailly (deux). Benzema et surtout Varane ont encore le temps d’en remporter d’autres.

Regardons maintenant qui a gagné une coupe des clubs champions européens (puisque c’est son nom, la Ligue des Champions désignant le tournoi) une année de coupe du monde. C’est le cas de huit d’entre eux. Avant Varane et Benzema, Marcel Desailly avait été titré en 1994 avec le Milan AC, mais les Bleus n’étaient pas qualifiés pour la coupe du monde aux Etats-Unis. Et en 2006, Ludovic Giuly avait gagné la C1 avec Barcelone, puis était parti en vacances pendant que les Bleus de Raymond Domenech préparaient le Mondial allemand.

Les quatre précédents vainqueurs en année mondiale

JPEG - 25.6 koIl en reste donc quatre. En 2002, Zidane et Makelele jouent la finale européenne avec le Real (encore) contre le Bayer Leverkusen à Glasgow. Ils l’emportent (2-1) puis rejoignent les Bleus en Corée du Sud. La suite est moins glorieuse : Zidane se blesse en amical contre le pays organisateur et ne dispute que l’ultime match contre le Danemark (0-2), tout comme Makelele qui remplace Emmanuel Petit à la récupération.

Quatre ans plus tôt, Christian Karembeu est à Amsterdam avec le Real toujours, face à la Juventus de Deschamps et Zidane. Il l’emporte (1-0) et participe à la coupe du monde en France, où il dispute les quatre matches décisifs après le premier tour. Il est le seul international français à ce jour à avoir réussi un doublé C1-Coupe du monde la même année.

JPEG - 19 koEnfin, en 1958, Raymond Kopa rafle sa deuxième coupe d’Europe consécutive avec le Real (décidément !) à Bruxelles contre le Milan AC. Puis il rejoint l’équipe de France en Suède, et alors qu’il n’a plus joué en Bleu depuis plus de deux ans, il réalise une coupe du monde fracassante : six matches disputés, trois buts marqués et dix passes décisives ! Il est nommé meilleur joueur du tournoi et sacré Ballon d’Or en décembre.



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 15