En attendant l’Euro : les meilleurs à la maison

Publié le 1er juillet 2015, mis à jour le 1er septembre 2015

PNG - 21.7 koC’est la sixième fois que la France est pays hôte d’une compétition internationale. Elle a gagné les trois dernières avec 16 victoires et 1 nul en 17 matches. Comment se situe-t-elle par rapport à l’Allemagne, l’Italie, le Brésil, l’Argentine et l’Uruguay ?

Deux phases finales de coupe du monde, un dernier carré de coupe d’Europe des Nations, un Euro et une coupe des confédérations : la France a déjà accueilli cinq compétitions internationales officielles, la sixième ayant lieu l’an prochain. C’est beaucoup, alors que dans le même temps l’Angleterre s’est contentée d’une coupe du monde (en 1966) et d’un Euro (en 1996), tout comme l’Espagne (coupe d’Europe des Nations en 1964 et coupe du monde 1982). En Europe, l’Italie a été pays hôte trois fois et l’Allemagne quatre. En revanche, en Amérique du Sud, la Copa América a permis à l’Uruguay, à l’Argentine et au Brésil d’accueillir un grand nombre de compétitions.

43 Copas Américas depuis 1916

Comment la France se situe-t-elle par rapport aux autres champions du monde ? Si l’on ne tient compte que des pays ayant accueilli au moins trois compétitions (ce qui écarte l’Angleterre et l’Espagne), l’hexagone est bien loin des trois géants sud-américains. Mais la comparaison est faussée : si la coupe du monde existe depuis 1930 et s’est arrêtée six fois en Amérique du sud (Uruguay 1930, Brésil 1950 et 2014, Chili 1962 et Argentine 1978) contre dix fois en Europe, la Copa América est très largement antérieure au championnat d’Europe des Nations : la première existe depuis 1916 (43 éditions), le second a été créé en 1960 (14 tournois).

L’Uruguay, vainqueur toutes catégories

Au nombre de compétitions accueillies, l’Argentine arrive en tête (10) devant l’Uruguay (8) et le Brésil (7). La France (5), l’Allemagne (4) et l’Italie (3) sont loin derrière. Si l’on compte maintenant les titres obtenus à domicile, l’Uruguay est le champion toutes catégories : 8 fois sur 8, dont 7 Copas América et une coupe du monde. L’Argentine compte 7 titres (6 Copas América et une coupe du monde) et le Brésil 5 (4 Copas América et une coupe des confédérations). La France s’en sort bien avec trois titres (un Euro, une coupe du monde et une coupe des Confédérations), mieux en tout cas que l’Allemagne (une coupe du monde) et l’Italie (idem).

PNG - 63.1 ko
Les étoiles représentent les tournois gagnés. En bleu les victoires, en gris les matches nuls, en rouge les défaites.

Il peut être aussi intéressant de se pencher sur le nombre de victoires et de défaites lors d’une phase finale disputée à domicile. Et là, l’Uruguay est imprenable : 35 matches disputés, 30 victoires et 5 nuls. Jamais une sélection n’a gagné là-bas lors d’un tournoi international. Rappelons que dans les années 1920-1930, la Celeste était tout simplement la meilleure équipe au monde, avec deux titres de champions olympiques (1924 et 1928), sept Copas América (entre 1916 et 1935) et une coupe du monde (1930). Mais cette invincibilité a perduré à travers tout le vingtième siècle, jusqu’à la Copa América de 1995 remportée face au Brésil pourtant champion du monde en titre.

L’Italie invaincue mais éliminée

Seule l’Italie a fait aussi bien, mais avec 15 matches joués (11 victoires et 4 nuls). Comme le dernier nul en date (face à l’Argentine en demi-finale mondiale en juillet 1990) s’est terminé aux tirs au but par la défaite des Italiens, et que les trois autres ont privé la Squadra Azzura d’une place en finale lors de l’Euro 1980, le palmarès italien est évidemment moins bon que celui de l’Uruguay.

PNG - 37 ko

L’Argentine, l’Allemagne et le Brésil ont perdu 4 fois à domicile, contre trois fois pour la France (Italie 1938, Yougoslavie et Tchécoslovaquie en 1960). Mais en pourcentage de victoires, c’est la France qui est devant avec 81% contre 73% pour l’Argentine et l’Italie, 70% pour l’Allemagne et 68% pour le Brésil. L’Uruguay met encore tout le monde d’accord avec 86% de victoires.

PNG - 69 ko

Depuis 1960, personne n’a fait mieux que les Bleus

Si on restreint cette étude à une période où toutes ces équipes participaient à des compétitions continentales, c’est-à-dire depuis 1960, les choses changent. On voit que la France a gagné les trois derniers des quatre tournois accueillis, et reste sur une série de 17 matches sans défaite : cinq victoires à l’Euro 1984, six victoires et un nul [1] au Mondial 1998 et cinq victoires à la coupe des Confédérations 2003.

PNG - 57.5 ko

Sur la même période, le Brésil a gagné deux fois sur trois (Copa América 1989 et coupe des Confédérations 2013), l’Uruguay deux fois sur deux (Copas América 1967 et 1995), l’Argentine une fois sur trois (Mondial 1978) et l’Allemagne une fois sur quatre (Mondial 1974). L’Italie a perdu les deux tournois qu’elle a organisés.

PNG - 67.1 ko

Conclusion : une première en 2016 ?

Depuis que l’Euro est devenu une phase finale sous forme de tournoi, la France deviendra en 2016 le seul pays à l’avoir accueilli deux fois. En cas de victoire elle sera donc la seule équipe à l’avoir emporté deux fois à domicile. Elle prolongerait ainsi sa série d’invincibilité et conforterait sa réputation de sélection imprenable à la maison. La défaite de juin 2015 à Saint-Denis contre la Belgique montre toutefois que ce sera très difficile.

[1Un nul qui est en fait une victoire aux tirs au but contre l’Italie en quarts de finale.

A paraître le 25 octobre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité